Sélim Cosmao-Dumenez

1840 - 1909

Informations générales
  • Né le 29 février 1840 à Pont-labbé (Finistère - France)
  • Décédé le 6 avril 1909 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 6 octobre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Finistère
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 31 mai 1898
Département
Finistère
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Finistère

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 29 février 1840 à Pont-Labbé (Finistère), mort le 6 avril 1909 à Paris.

Député du Finistère de 1889 à 1902.

Après avoir terminé ses études secondaires au lycée de Brest, Selim Cosmao-Dumenez se rendit à Paris pour y suivre les cours de la Faculté de médecine. Reçu docteur, il vint exercer son art dans son pays natal.

Pendant la guerre de 1870-1871, il servit comme volontaire dans les ambulances de l'armée de la Loire, et reçut, après la campagne, la croix des ambulances. Il se distingua pendant les épidémies de choléra et de variole qui sévirent dans la région de Pont-l'Abbé en 1866, 1880 et 1887.

Ayant le goût de la politique, il se fit élire conseiller municipal de Pont-l'Abbé en 1874 et fut constamment réélu jusqu'en 1900. Entré au Conseil général du Finistère en 1887, il conserva ce mandat jusqu'en 1904.

Il se présenta aux élections générales législatives des 22 septembre et 6 octobre 1889, et fut élu député de la deuxième circonscription de Quimper, au deuxième tour de scrutin, par 8.980 voix contre 8.706 à M. Derrien, sur 17.699 votants. Inscrit au groupe républicain, il siégea dans diverses commissions dont celle relative à la réglementation du travail, et se fit entendre au cours de la discussion du projet de loi relatif à l'établissement du tarif général des douanes (1891).

Réélu aux élections générales du 20 août 1893, au premier tour de scrutin, par 9.714 voix contre 7.984 à M. Béléguic, sur 17.757 votants, il appartint à diverses commissions spéciales et participa à la discussion des budgets de la marine des exercices 1895 (1895) et 1898 (1898).

Il retrouva son siège aux élections générales du 8 mai 1898, au premier tour de scrutin, par 9.579 voix contre 8.771 à M. Le Bail, sur 18.548 votants. Il partagea son temps entre diverses commissions dont il fut membre, dont celle d'assurance et de prévoyance sociales.

Il ne se représenta pas aux élections générales du 27 avril 1902, et mourut à Paris, sept ans plus tard, le 6 avril 1909, à l'âge de 69 ans.


Retour haut de page