Jean, Simon Dauphinot

1821 - 1889

Informations générales
  • Né le 24 janvier 1821 à Reims (Marne - France)
  • Décédé le 10 septembre 1889 à Cormontreuil (Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Marne
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée nationale de 1871, sénateur de 1876 à 1888, né à Reims (Marne) le 24 janvier 1821, mort au château de Cormontreuil, près Reims, le 10 septembre 1889, il était chef d'une des plus importantes maisons de tissus de Reims.

Juge au tribunal de commerce en 1852, président de ce tribunal en 1864, conseiller municipal depuis 1860, maire de Reims depuis 1868, et conseiller général de la Marne depuis 1869, il montra pendant l'occupation allemande, un grand courage, et fut contraint par l'ennemi de monter sur une locomotive afin de garantir le train contre le feu des francs-tireurs.

Elu, le 8 février 1871, représentant de la Marne à l'Assemblée Législative, le 8e et dernier, par 33,288 voix, sur 68,852 votants et 112,180 inscrits, il donna sa démission de maire, et prit place au centre gauche dont il devint vice-président. Il fit partie d'un certain nombre de commissions, et vota:

- pour la paix,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- contre la pétition des évêques,
- contre le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- contre le service militaire de trois ans,
- contre la démission de Thiers,
- contre le septennat,
- contre le ministère de Broglie,
- pour les lois constitutionnelles;

il s'était abstenu sur l'arrêté contre les enterrements civils, et sur l'admission à titre définitif des princes d'Orléans dans l'armée.

Le 30 janvier 1876, il fut élu sénateur de la Marne par 391 voix sur 752 votants; il se fit inscrire au centre gauche et fut élu questeur du Sénat, et réélu, le 5 janvier 1879, le 1er de la liste, par 516 voix sur 742 votants. Il vota pour les lois Ferry sur l'enseignement, mais se prononça contre l'expulsion des princes, et prit part à un certain nombre de discussions; il parla notamment contre l'élargissement de la base électorale des tribunaux de commerce (mai 1883), sur la suppression des livrets d'ouvriers (novembre suivant), etc.

Membre du conseil supérieur du commerce et de l'industrie, membre du jury de l'exposition internationale de Vienne (1873), membre du jury de l'exposition universelle de 1878 et président du jury de sa classe à l'exposition universelle de 1889, M. Dauphinot ne s'était pas représenté au renouvellement sénatorial de 1888; officier d'Académie, chevalier de la Légion d'honneur (6 septembre 1868), officier (20 octobre 1878), chevalier de la couronne de fer (Autriche).


Retour haut de page