Ernest Delaunay

1854 - 1939

Informations générales
  • Né le 24 mai 1854 à Rouen (Seine-Inférieure - France)
  • Décédé le 27 avril 1939 à Fécamp (Seine-Maritime - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 21 janvier 1894 au 31 mai 1898
Département
Seine-Inférieure
Groupe
Républicain

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 24 mai 1854 à Rouen (Seine-Inférieure), mort le 27 avril 1939 à Fécamp (Seine-Inférieure).

Député de la Seine-Inférieure de 1894 à 1898.

Fils d'un industriel de Fécamp, Ernest Delaunay fit au lycée de Rouen de bonnes études secondaires couronnées par les baccalauréats ès-lettres et ès-sciences. Très jeune, il est appelé à diriger avec efficacité une des plus importantes usines du pays de Caux. Il prend ensuite la direction de la grande huilerie de Fécamp qu'avait fondée son père. Toute sa vie fut orientée sur le développement de la région, tant sur le plan agricole qu'industriel, tâche qu'il put remplir notamment à travers ses fonctions de membre de la Chambre de commerce de Fécamp, de président de la société d'encouragement à l'agriculture de l'arrondissement du Havre et d'homme politique.

Elu conseiller municipal de Fécamp dès 1884, il devient conseiller général du canton en 1886. Aux élections générales législatives de 1893, la troisième circonscription du Havre se donna comme député M. Desgenetais qui, élu le 20 août, décéda le 5 septembre, avant d'avoir siégé. L'élection législative partielle du 21 janvier 1894 vit le succès de M. Delaunay : sur 16.308 votants, il obtint 8.192 voix contre 8.159 au baron Pierard, conservateur.

Inscrit au groupe républicain, il fait partie des Commissions de la marine et des douanes. Il y défend, ainsi qu'à la tribune, des projets et propositions relatifs à la modification des droits de douane sur les chevaux, à la négociation des warrants agricoles, à l'octroi d'autorisations d'emprunts au profit des départements et des communes. Il s'intéresse aussi à la lutte contre le chômage.

Aux élections générales législatives de 1898, au premier tour de scrutin, le 8 mai, il est battu de peu par M. Suchetet, conseiller d'arrondissement, propriétaire, qui obtient 7.997 voix contre 7.929 à M. Delaunay, sur 16.108 votants. Peu après, il abandonnera son mandat de conseiller général.

Il est nommé plus tard Chevalier de la Légion d'honneur et du Mérite agricole. Il meurt à Fécamp, le 27 avril 1939, à l'âge de 85 ans.


Retour haut de page