Taxile Delord

1815 - 1877

Informations générales
  • Né le 25 novembre 1815 à Avignon (Vaucluse - France)
  • Décédé le 13 mai 1877 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1871
Département
Vaucluse
Groupe
Gauche
Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 2 juillet 1871 au 7 mars 1876
Département
Vaucluse
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1871, né à Avignon (Vaucluse), le 25 novembre 1815, mort à Paris, le 13 mai 1877, il était d'une famille protestante.

Il fit ses études à Marseille, collabora au Sémaphore (1834) et vint à Paris en 1837. Rédacteur au Vert-Vert, au Messager, il devint rédacteur en chef du Charivari en 1842, puis, après les avoir quittées un moment, reprit les mêmes fonctions de 1849 à 1858. A cette date il fut chargé au Siècle de la critique littéraire puis du courrier politique, et donna des articles très remarqués à la Revue Nationale. Il passa un instant à l'Avenir National, et revint au Siècle après la mort de M. Havin.

Il venait de publier le premier volume de son Histoire du second Empire, lorsqu'il se présenta, aux élections générales du 24 mai 1869, comme candidat d'opposition démocratique au Corps législatif dans la 2e circonscription de Vaucluse et obtint 12,367 voix contre 17,109 données à l'élu, candidat officiel, M. Pamard.

Porté, le 8 février 1871, sur la liste républicaine de Vaucluse, il fut élu, le 3e sur 5, par 32,076 voix sur 63,738 votants et 85,059 inscrits. Cette élection ayant donné lieu à contestation, les députés de Vaucluse démissionnèrent en bloc, mais les électeurs, convoqués à nouveau le 2 juillet 1871, maintinrent la majorité à la liste républicaine, et M. Delord fut réélu, le 3e sur 5, par 34,293 voix sur 60,637 votants et 80,441 inscrits. Il prit place dans la minorité républicaine, et vota :

- pour la paix,
- pour le retour du Parlement à Paris,
- contre le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- contre l'acceptation de la démission de Thiers,
- contre la circulaire Pascal,
- contre l'arrêté contre les enterrements civils,
- contre le septennat,
- contre le maintien de l'état de siège,
- contre le ministère de Broglie,
- pour la dissolution de l'Assemblée,
- pour l'amendement Wallon,
- pour l'amendement Pascal Duprat,
- pour les lois constitutionnelles.

M. Delord échoua aux élections du 20 février 1876 dans l'arrondissement d'Apt, avec 3,668 voix contre 4,398 à M. Naquet, et 5,250 à M. Sylvestre; il y avait lieu à ballottage. Il se désista avant le 2e tour de scrutin.

Il a publié, outre les six volumes de l'Histoire du second Empire et de nombreux articles de journaux et revues, une comédie jouée à l'Odéon en 1854 sous le titre : Fin de la Comédie.

Date de mise à jour: juillet 2017


Retour haut de page