Achille, Félix Delorme

1831 - 1888

Informations générales
  • Né le 13 avril 1831 à Belleme (Orne - France)
  • Décédé le 10 août 1888 à Mortagne (Orne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Calvados
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1871, né à Bellême (Orne), le 13 avril 1831, mort à Mortagne (Orne), le 10 août 1888, il se fit inscrire comme avocat au barreau de Paris, et, connu pour ses opinions républicaines, fut nommé préfet du Calvados, après le 4 septembre 1870.

Ayant refusé d'exécuter les derniers décrets de la délégation de Bordeaux relatifs à l'exclusion de certaines candidatures pour les élections du 8 février, il fut révoqué, et, s'étant porté candidat, il fut élu, le 8 février 1871, représentant du Calvados à l'Assemblée nationale, le 8e sur 9, par 47 983 voix sur 86 564 votants et 139 207 inscrits. Le même jour, et sur la même liste, furent nommés dans le Calvados M. Bocher, ancien préfet orléaniste, M. Le Provost de Launay, ancien préfet bonapartiste, et M. Delorme, ancien préfet républicain.

M. Delorme siégea au centre gauche, fut secrétaire de l'Assemblée et vota :
- pour la paix,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- pour le retour du parlement à Paris,
- contre le 24 mai,
- contre l'acceptation de la démission de Thiers,
- contre la circulaire Pascal,
- contre l'arrêté contre les enterrements civils,
- contre le septennat,
- contre le maintien de l'état de siège,
- contre le ministère de Broglie,
- pour l'amendement Wallon,
- pour l'amendement Pascal Duprat,
- pour les lois constitutionnelles.

Il s'était abstenu sur les prières publiques.

M. Delorme n'a pas fait partie d'autres législatures.


Retour haut de page