Gaston Deschamps

1861 - 1931

Informations générales
  • Né le 5 janvier 1861 à Melle (Deux-Sèvres - France)
  • Décédé le 15 mai 1931 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Républicains de gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 5 janvier 1861 à Melle (Deux-Sèvres), mort le 15 mai 1931 à Paris.

Député des Deux-Sèvres de 1919 à 1924.

Après avoir achevé à Paris de brillantes études secondaires commencées au lycée Fontanes de Niort, Gaston-Deschamps entre à l'Ecole normale supérieure, puis appartient à l'école française d'Athènes. Il est ensuite nommé professeur au collège de France. Il publie de nombreux ouvrages : La Grèce d'aujourd'hui ; Le malaise de la démocratie ; Marivaux ; Sur les routes d'Asie ; A Constantinople ; Le rythme de la vie ; La vie et les livres ; Chemin fleuri ; La Somme dévastée ; L'effort canadien.

Il entre au Temps en 1893 où il succède à Anatole France à la rubrique de la Vie littéraire. Il avait déjà collaboré au Journal des débats. Il écrira aussi à la Revue des Deux mondes.

Inscrit au Parti républicain démocratique et social, il sera conseiller général du canton de Melle de 1914 à 1922.

Le 16 novembre 1919 il est l'un des trois élus de la liste nationale d'Union républicaine et de défense sociale. Inscrit au troisième rang de la liste, il en est le deuxième élu avec 40.588 voix, sur 79.809 votants.

Gaston-Deschamps s'inscrit au groupe des républicains de gauche. Il sera membre de la Commission de l'enseignement et des beaux-arts dont il deviendra président, ainsi que des Commissions des affaires étrangères et des pensions militaires.

Nommé membre de la Commission spéciale extraparlementaire de la reconstruction des édifices civils et culturels endommagés par les opérations militaires, il sera le rapporteur de plusieurs projets de reconstruction d'ambassades et légations.

L'universitaire sera durant toute la législature l'auteur de propositions de loi et le rapporteur de nombreux textes intéressant les personnels enseignants et les étudiants.

Il perd son siège aux élections générales de 1924 où la liste d'union des gauches l'emporte. Il obtient 35.443 voix contre 47.611 au dernier élu, sur 87.433 votants.

Gaston-Deschamps meurt à Paris le 15 mai 1931, à l'âge de 70 ans.


Retour haut de page