Alphonse Dommergue

1873 - 1954

Informations générales
  • Né le 1er novembre 1873 à Clavières (Cantal - France)
  • Décédé le 25 juin 1954 à Saint-flour (Cantal - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Quatrième République - Assemblée nationale
Législature
IIe législature
Mandat
Du 17 juin 1951 au 25 juin 1954
Département
Cantal
Groupe
Centre républicain d'action paysanne et sociale et des démocrates indépendants

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1940 à 1958 (La documentation française)



Né le 1er novembre 1873 à Clavières (Cantal)
Décédé le 25 juin 1954 à Saint-Flour (Cantal)

Député du Cantal de 1951 à 1954

Alphonse Dommergue est né à Clavières, dans le canton de Ruynes, près de Saint-Flour. Après de sérieuses études au collège de cette ville puis au lycée de Clermont-Ferrand, il devient notaire en 1903 et reste titulaire de sa charge pendant plus de vingt ans.

En 1914, il est mobilisé comme sergent et termine la guerre avec le grade de capitaine. Sa conduite durant les combats lui vaut d'être nommé chevalier de la Légion d'honneur.

S'essayant à la politique, il se présente, sans succès, aux élections cantonales de 1919 et de 1922. En 1924, il est nommé notaire honoraire et continue de faire bénéficier ses concitoyens de ses conseils et de la sagesse acquise dans l'exercice de ses fonctions. Animé de sentiments patriotiques durant l'Occupation, il est appelé, le 1er septembre 1944, à la présidence de la délégation spéciale de Saint-Flour.

Le 29 avril 1945, il est élu conseiller municipal, puis maire de Saint-Flour et conserve son mandat jusqu'en 1953. Il est élu conseiller général du canton de Saint-Flour Nord le 23 septembre 1945.

Les élections législatives du 17 juin 1951 le portent à l'Assemblée nationale, avec 26 082 voix sur 83 230 suffrages exprimés. La liste d'union des indépendants, des paysans et des républicains nationaux, sur laquelle il se présentait en deuxième position, réunit 31,7 % des suffrages et emporte les trois sièges à pourvoir dans le Cantal.

Alphonse Dommergue, inscrit au groupe du Centre républicain d'action paysanne et sociale et des démocrates indépendants, est nommé membre de la Commission de l'intérieur (1951) et de la Commission des moyens de communication et du tourisme (1953).

Il vote pour les lois Marie et Barangé, favorables à l'enseignement privé (21 septembre 1951) et pour la ratification du traité instituant la Communauté charbon-acier (13 décembre). Le 6 mars 1952, il participe au vote de confiance à Antoine Pinay, mais bientôt, la maladie le tient éloigné du Palais-Bourbon jusqu'à son décès, le 25 juin 1954.

Il était officier de la Légion d'honneur.



Retour haut de page