Alfred, Henri Dumont

1845 - 1915

Informations générales
  • Né le 17 août 1845 à Dunkerque (Nord - France)
  • Décédé le 27 juillet 1915 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Nord
Groupe
Action libérale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 17 août 1845 à Dunkerque (Nord), mort le 27 juillet 1915 à Paris.

Député du Nord de 1910 à 1914.

Né à Dunkerque, Alfred Dumont, après avoir fait ses études de droit, revint dans sa ville natale où il s'inscrivit au barreau : il y connut une brillante réussite et la confiance de ses confrères lui valut d'être élu bâtonnier.

En 1884, il se présenta aux élections municipales et fut élu conseiller municipal et adjoint au maire de Dunkerque. De 1893 à 1908, il exerça les fonctions de maire. De 1908 à 1912, il redevint simple conseiller municipal.

En 1906, il fut élu conseiller général du Nord, en remplacement de Guillain qui ne se représentait pas. Aux élections générales législatives de 1910, il se présenta dans la première circonscription de Dunkerque, également en remplacement de Guillain. Dans sa profession de foi, il faisait appel à tous les partisans de la République libérale, se prononçant notamment contre les monopoles d'Etat et l'impôt sur le revenu et pour la représentation proportionnelle. Il fut élu dès le premier tour de scrutin, le 6 mai, par 9.614 voix contre 5.160 à Defossé et 2.540 à Valentin, sur 18.974 votants.

Au Palais Bourbon, il s'inscrivit au groupe de l'Action libérale. Il fut membre de diverses Commissions dont la Commission de la marine, la Commission des mines, la Commission de la réforme judiciaire.

Il déposa deux propositions de loi ayant pour objet l'ouverture de crédits pour venir en aide aux victimes d'orages et de tempêtes dans sa circonscription (1910).

Il prit part à la discussion du budget de l'exercice 1911 (1910), du budget de l'exercice 1912 (1911), du budget de l'exercice 1914 (1914) pour demander notamment l'enlèvement des épaves marines nuisibles aux pêcheurs, du projet de loi modifiant la loi du 29 juillet 1913 relative au secret et à la liberté du vote (1914).

Aux élections générales de 1914, il venait en tête au premier tour de scrutin, le 26 avril, avec 9.643 voix contre 7.497 à Defossé et 2.065 à Naessens sur 19.726 votants, mais au deuxième tour, le 10 mai, il n'obtint que 9.514 voix sur 19.860 votants et fut battu par Defossé dont le nombre de suffrages s'était élevé à 10.071 Il mourut l'année suivante, le 27 juillet 1915, à Paris, à l'âge de 70 ans.

Il était Chevalier de la Légion d'honneur et Commandeur de l'Ordre de Sainte-Anne de Russie.

Une rue de Dunkerque porte son nom.


Retour haut de page