Louis Hackspill

1871 - 1945

Informations générales
  • Né le 30 juin 1871 à Bouzonville (Moselle - France)
  • Décédé le 19 décembre 1945 à Maincourt (Meurthe-et-Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIe législature
Mandat
Du 16 novembre 1919 au 31 mai 1924
Département
Moselle
Groupe
Entente républicaine démocratique

Biographies

Né le 29 juin 1871 à Bouzonville (Moselle).

Député de la Moselle de 1919 à 1924.

Hackspill fit ses études au petit et au grand séminaire de Metz, puis à Rome et à Paris. Ordonné prêtre en 1895 à Metz, docteur en théologie en 1896, nommé vicaire à Thionville en 1897, puis professeur d'écriture sainte à l'Institut catholique de Toulouse de 1902 à 1907, et enfin curé de Saulny (diocèse de Metz) en 1907, il se lance dans la vie politique en 1911 à l'occasion des élections au Landtag d'Alsace-Lorraine, où il est candidat du « Centre lorrain » dans la circonscription de Saint-Avold. Elu au deuxième tour, opposé au centre allemand, il défend au Landtag une politique purement lorraine, ce qui le rend suspect aux yeux des autorités allemandes. En 1918, il devient directeur du journal Lothringer Volkszeitung, La libre Lorraine, journal catholique. Dès la libération de l'Alsace-Lorraine, il participe à la création du parti de l'union républicaine lorraine. Il se présente sur la liste de ce parti aux élections législatives de 1919. La liste de l'union républicaine lorraine obtint la majorité absolue et sur les huit députés qu'elle comportait Hackspill obtint le septième rang avec 61.204 voix ; sur la même liste Robert Schuman avait été élu second avec 62.089 voix. Les candidats de la liste socialiste unifiée n'avaient réuni que 27.229 à 26.407 voix et la liste française républicaine lorraine 6.955 à 6.467 voix.

A la Chambre, membre de la commission d'Alsace-Lorraine, il manifesta par ses propositions, rapports et interventions, l'intérêt qu'il portait à sa province meurtrie, notamment en matière de mines de potasse, chemins de fer, conseils de prud'hommes, indemnités aux internés et expatriés.

Critiqué dans son pays à la fois pour son activité de directeur de journal, pour ses propos très libres et ses conceptions sociales, il ne fut pas désigné comme candidat par son parti aux élections de 1924.

Nommé en 1927 curé de Graincourt, il cessa toute activité politique.

Pendant la seconde guerre mondiale il se réfugia dans l'Ariège dès 1939.



Né le 30 juin 1871 à Bouzonville (Moselle)

Décédé le 19 décembre 1945 à Craincourt (Moselle)

Député de la Moselle de 1919 à 1924

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VI, p. 1933)

Réfugié à Saint-Girons dans l'Ariège pendant l'occupation, l'abbé Hackspill fut incarcéré en avril 1943 à la prison de Toulouse pour des activités anti-allemandes.

En avril 1945, il retrouve sa paroisse de Maincourt, où il s'éteint le 19 décembre de la même année, à l'âge de 74 ans.



Retour haut de page