Maurice du Halgouet de Poulpiquet

1847 - 1919

Informations générales
  • Né le 11 décembre 1847 à Renac (Ille-et-Vilaine - France)
  • Décédé le 1er avril 1919 à Renac (Ille-et-Vilaine - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 5 mai 1895 au 31 mai 1898
Département
Ille-et-Vilaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 8 mai 1898 au 31 mai 1902
Département
Ille-et-Vilaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIIIe législature
Mandat
Du 27 avril 1902 au 31 mai 1906
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Défense nationale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IXe législature
Mandat
Du 6 mai 1906 au 31 mai 1910
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Action libérale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Xe législature
Mandat
Du 24 avril 1910 au 31 mai 1914
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Droites
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIe législature
Mandat
Du 26 avril 1914 au 1er avril 1919
Département
Ille-et-Vilaine
Groupe
Droites

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 11 décembre 1847 à Rénac (Ille-et-Vilaine), mort le 1er avril 1919 à Rénac.

Député d'Ille-et-Vilaine de 1895 à 1919.

Issu d'une très ancienne famille bretonne, Maurice du Halgouët, ancien élève de Polytechnique, fit carrière dans l'artillerie où il atteignit le grade de lieutenant-colonel.

Jeune officier de 23 ans, il fit brillamment la campagne de 1870. Chevalier de la Légion d'honneur (1880), il prit sa retraite sur ses terres où il se consacra à la vie politique. Maire de Rénac, conseiller général, il se présente pour la première fois, le 5 mai 1895, à une élection partielle législative dans la circonscription de Redon, pour remplacer Récipon décédé le 20 février 1895.

Sur 25.334 inscrits, 20.917 votants, du Halgouet, candidat de la droite, est élu par 10.915 voix contre 9.904 à Guérin.

Dans la même circonscription, il est réélu au premier tour le 8 mai 1898 par 13.333 voix sur 26.004 inscrits et 17.350 votants, sans concurrent. Le 27 avril 1902, il est réélu par 12.984 voix contre 8.318 à Thélohan sur 25.678 inscrits et 21.445 votants. De même le 6 mai 1906, où il obtient 14.881 voix sur 26.182 inscrits et 19.770 votants, sans concurrent.

Le 24 avril 1910 il est encore réélu par 13.911 voix sur 26.356 inscrits, 19.580 votants, dont 5.580 bulletins nuls. Il est élu pour la dernière fois le 26 avril 1914 par 12.989 voix sur 25.978 inscrits, 20.895 votants, contre 7.627 voix à Gascon.

Au cours de cette dernière législature il put éprouver la grande fierté de voir ses trois fils suivre la tradition militaire de sa famille et le grand deuil de perdre deux d'entre eux tués au front.

A la Chambre, il appartint toujours aux groupes de droite.

Au cours de six législatures, il fut membre des commissions des économies administratives, du Règlement, du travail, des P.T.T., de législation fiscale, des pensions, de l'armée. Par ses propositions, ses nombreux rapports, ses interventions fréquentes, il manifesta l'intérêt qu'il portait essentiellement à la défense nationale, à l'armée, aux questions budgétaires, à l'enseignement, à la situation religieuse, aux questions ouvrières, à l'assistance, aux familles nombreuses, au ravitaillement.

Il mourut à Rénac, dans la joie de la victoire pour laquelle il avait tant donné, le 1er avril 1919, à l'âge de 72 ans. Il avait, le 10 juillet 1899, été promu au grade d'officier de la Légion d'honneur.

Date de mise à jour: mars 2014


Retour haut de page