René Hauss

1896 - 1965

Informations générales
  • Né le 25 janvier 1896 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 22 novembre 1965 à Bauendorf (Allemagne)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 27 janvier 1929 au 31 mai 1932
Département
Haut-Rhin
Groupe
Députés indépendants

Biographies

Né le 25 janvier 1896 à Strasbourg (Bas-Rhin).

Député du Haut-Rhin de 1929 à 1932.

René Hauss exerça à Strasbourg la profession d'imprimeur. Autonomiste et germanophile, il fut codirecteur du journal Elz (Elsass-lothringische Zeitung). Il fut nommé conseiller général du canton de Seltz de 1928 à 1934 puis conseil-1er municipal de Strasbourg.

Il se présenta aux élections législatives du 13 janvier 1929 et fut élu député de l'arrondissement de Colmar, en remplacement de Rossé, déchu de son mandat et obtint au deuxième tour 10.251 voix contre 6.328 à son adversaire, Hauser, sur 18.799 votants. Membre de la commission des mines et de la force motrice et de la commission des régions libérées, il déposa plusieurs propositions de loi pour l'indemnisation des agriculteurs de sa région victimes des intempéries et intervint dans la discussion d'interpellations sur la politique gouvernementale à l'égard de l'Alsace et de la Lorraine.

Il ne se représenta pas aux élections de 1932.

En septembre 1931 il avait fondé avec MM. Roos et Schall le parti séparatiste dit du pays indépendant (Unalhângige Landespartei).

Après avoir figuré comme accusé au procès des séparatistes de Nancy en 1939, il fut libéré en 1940 par les Allemands.



Né le 25 janvier 1896 à Strasbourg (Bas-Rhin)

Décédé le 22 novembre 1965 à Bauendorf (Allemagne)

Député du Haut-Rhin de 1929 à 1932

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VI, p. 1944)

Après l'annexion de l'Alsace au IIIe Reich, René Hauss adhère au Parti national-socialiste et effectue des tournées de propagande en faveur de l'Allemagne. Il devient alors sous-préfet de Haguenau à la fin de 1940. A la veille de la défaite de Hitler, René Hauss collabore à la formation des EEF (Elsåssiche Freiheit Front), que les occupants tentent d'opposer aux FFI.

A la Libération, il s'enfuit en Allemagne et en 1947, la Cour de justice de Strasbourg le condamne à mort par contumace. Il devient alors journaliste dans son pays d'adoption.

Il décède en Allemagne, à Bauendorf, le 22 novembre 1965. Il était âgé de 69 ans.



Retour haut de page