Charles, Louis Hueber

1883 - 1943

Informations générales
  • Né le 21 août 1883 à Guebwiller (Bas-Rhin - France)
  • Décédé le 18 août 1943 à Strasbourg (Bas-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Bas-Rhin
Groupe
Communiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 31 mai 1942 *
Département
Bas-Rhin
Groupe
Indépendants d'action populaire

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 21 avril 1883 à Guebwiller (Haut-Rhin).

Député du Bas-Rhin de 1924 à 1928 et de 1936 à 1942.

Ouvrier serrurier, puis gérant d'imprimerie, communiste, secrétaire fédéral du parti, il avait été emprisonné en 1923 à la Santé pour avoir participé à la conférence d'Essen. Il fut maire de Strasbourg de 1929 à 1935, puis conseiller général de Strasbourg-sud et conseiller municipal.

Il fut élu député du Bas-Rhin (1re circonscription de Strasbourg) pour la première fois en 1924, seul de la liste du bloc ouvrier paysan ; réélu en 1936 sur la liste du groupe indépendant d'action populaire.

Au cours de ses deux mandats il fut membre de la commission d'Alsace-Lorraine et se fit remarquer en provoquant plusieurs incidents parce qu'il commençait régulièrement en dialecte alsacien ses interventions, toujours consacrées à l'Alsace-Lorraine dont il déplorait qu'elle fut soumise à la dictature du gouvernement.

Il ne prit pas part au vote du 10 juillet 1940 au Congrès de Vichy.



Né le 21 avril 1883 à Guebwiller (Haut-Rhin)

Décédé le 18 août 1943 à Strasbourg (Bas-Rhin)

Député du Bas-Rhin de 1924 à 1928 et de 1936 à 1942

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VI, p. 1973)

Durant le rattachement de l'Alsace à l'Allemagne nazie, Charles Hueber continue à manifester ses sentiments notoirement autonomistes. Cette attitude lui vaut, le 14 février 1942, d'être nommé par les Allemands membre du Conseil municipal consultatif de Strasbourg.

Il meurt peu après, à Strasbourg, le 18 août 1943.



Retour haut de page