André Jouffrault

1887 - 1975

Informations générales
  • Né le 1er septembre 1887 à Montpont-sur-l'isle (Dordogne - France)
  • Décédé le 14 décembre 1975 à Limeil-brévannes (Seine-St-Denis - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIIIe législature
Mandat
Du 11 mai 1924 au 31 mai 1928
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 1er mai 1932 au 31 mai 1936
Département
Deux-Sèvres
Groupe
Républicain radical et radical-socialiste

Biographies

Né le 1er septembre 1887 à Montpont-sur-l'Isle (Dordogne).

Député des Deux-Sèvres de 1924 à 1936.

Docteur en médecine, fils de l'ancien député et sénateur des Deux-Sèvres, sa carrière politique commença en novembre 1919 lorsqu'il fut élu conseiller municipal d'Argenton-Château. Il devint par la suite conseiller général avant de se présenter à la députation en 1924.

Il fut élu député des Deux-Sèvres le 11 mai 1924, au scrutin de liste, sur la liste du bloc des gauches, par 49.077 voix sur 85.944 suffrages exprimés. Inscrit au groupe radical et radical-socialiste de 1924 à 1936, il fut membre des commissions de l'armée et des marchés et spéculations. A ce titre il déposa plusieurs rapports relatifs à la liquidation des séquelles de guerre, en particulier au sujet des sépultures militaires.

Il est réélu en 1928, au second tour, par 7.643 voix contre 6.041 à son adversaire. Durant ce second mandat il continue d'orienter son activité vers les problèmes militaires en tant que membre des commissions de l'armée, d'Alsace-Lorraine, d'Algérie, des colonies et des protectorats.

En 1932, son élection intervient dès le premier tour, par 7.541 voix sur 14.177 suffrages exprimés. Les avis et rapports qu'il dépose durant cette législature concernent toujours essentiellement les problèmes militaires.

Mais il est battu au second tour des élections législatives de 1936, n'ayant obtenu que 3.393 voix contre 5.617 à son adversaire, sur 14.383 suffrages exprimés.



Né le 1er septembre 1887 à Monpont-sur-l'Isle (Dordogne)

Décédé le 14 décembre 1975 à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne)

Député des Deux-Sèvres de 1924 à 1936

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome VI, p. 2033, 2034)

Demeuré maire d'Argenton-Château pendant l'occupation, André Jouffrault démissionne à la Libération. A la tête de la délégation spéciale il est réélu conseiller municipal en 1945 mais le fauteuil de premier magistrat lui échappe. Aux élections municipales de 1947, son mandat de conseiller ne lui est pas renouvelé.

Exerçant des fonctions dans l'administration des douanes de Paris, il conserve cependant un lien avec les Deux-Sèvres : président honoraire du parti radical de ce département, il se présente sans succès au Conseil de la République à l'élection partielle du 4 août 1957 et au renouvellement de juin 1958.

Il meurt à Limeil-Brévannes le 14 décembre 1975, à l'âge de 88 ans.



Retour haut de page