Auguste Béchard

1883 - 1965

Informations générales
  • Né le 16 octobre 1883 à Anduze (Gard - France)
  • Décédé le 22 août 1965 à Lédignan (Gard - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVIe législature
Mandat
Du 3 mai 1936 au 21 janvier 1940 *
Département
Gard
Groupe
Communiste

* : Un décret de juillet 1939 a prorogé jusqu'au 31 mai 1942 le mandat des députés élus en mai 1936

Biographies

Né le 16 octobre 1883, à Anduze (Gard).

Député du Gard de 1936 à 1940.

Fils d'un voiturier d'Anduze, Auguste Béchard fut mobilisé en 1915, combattit dix-huit mois sur le front français et vingt-deux sur le front d'Orient : il obtint une citation à l'Ordre de la brigade et la Croix de guerre.

Propriétaire, il s'occupa activement de divers organismes de mutualité agricole (Mutuelle agricole-incendie, Cave coopérative, Boulangerie coopérative). Devenu maire de Lëdignan et conseiller général du Gard, il se présenta .aux élections générales des 26 avril et 3 mai 1936, comme candidat du parti communiste, dans la première circonscription d'Alès. Il fut élu au deuxième tour de scrutin, avec 9.980 voix sur 16.642 votants (au premier tour il avait obtenu 7.385 voix). il devint membre de la Commission d'assurance et de prévoyance sociales, de la commission des boissons et de la Commission de l'agriculture. Ces deux dernières le désignèrent plusieurs fois comme rapporteur. Il intervint, notamment, dans la discussion d'un projet de loi sur les conventions collectives du travail (1938) ; il présenta l'avis de la Commission de l'agriculture, selon laquelle ce texte devait être appliqué à l'agriculture. Il fut déchu de son mandat le 20 février 1940, mais cette déchéance fut annulée en application de l'ordonnance du 4 août 1944 et par décision du Conseil des Ministres du 28 octobre 1944.

Il s'est retiré à Lédignam dans le Gard



Né le 16 octobre 1883 à Anduze (Gard) Décédé le 22 août 1965 à Lédignan (Gard)

Député du Gard de 1936 à 1940

(voir première partie de la biographie dans le dictionnaire des parlementaires français 1889-1940, tome II, p. 515)

Déchu de son mandat en 1940, Auguste Béchard est relevé de cette déchéance en application de l'ordonnance du 4 août 1944 et en vertu de la décision du Conseil des ministres du 28 octobre 1944.

Abandonnant la vie politique, Auguste Béchard se retire alors à Lédignan, dans le Gard.


Retour haut de page