Gaston Conen de Saint-Luc

1840 - 1920

Informations générales
  • Né le 15 avril 1840 à Quimper (Finistère - France)
  • Décédé le 20 novembre 1920 à Landudec (Finistère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 11 novembre 1889
Département
Finistère
Groupe
Union des Droites

Biographies

petit-fils du précédent, député de 1885 à 1889, né à Quimper (Finistère) le 15 avril 1840, du mariage de Fortuné Conen de Saint-Luc, page de Louis XVIII et de Charles X, avec mademoiselle d'Andigné de Mayneuf, était président du comice agricole de Plougastel-Saint-Germain, où il possédait de vastes propriétés, et conseiller général du Finistère pour ce canton. Il fut porté dans le département, sur la liste des conservateurs-monarchistes, lors des élections du 4 octobre 1885, et devint député du Finistère, le 4e sur 10, avec 61,465 voix (121,966 votants, 167,617 inscrits). Il siégea à droite, et, sans paraître à la tribune, vota constamment avec la minorité conservatrice contre les divers ministères de gauche qui occupèrent le pouvoir, contre l'expulsion des princes, contre la loi militaire, et, à la fin de la législature, contre le rétablissement du scrutin d arrondissement (11 février 1889), pour l'ajournement indéfini de la révision de la Constitution, contre les poursuites contre trois députés membres de la Ligue des patriotes, contre le projet de loi Lisbonne restrictif de la liberté de la presse, contre les poursuites contre le général Boulanger.


Né le 15 avril 1840 à Quimper (Finistère), mort le 20 novembre 1920 à Landudec (Finistère). Député du Finistère de 1885 à 1889. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. II, p. 167, à CONEN.) Attaché au scrutin de liste, Gaston de Saint-Luc ne se représenta pas aux élections de 1889, qui virent le rétablissement du scrutin uninominal, non plus qu'aux suivantes. Mais il tenta sa chance le 7 janvier 1894 au renouvellement triennal du Sénat dans le Finistère : la liste républicaine fut élue en entier et Saint-Luc n'obtint que 544 voix sur 1.223 votants, ce qui le mettait en troisième position sur la liste de la droite. Il mourut le 20 novembre 1920 à Landudec, à l'âge de 80 ans.


Retour haut de page