Etienne, Jean, Marcel Riché

1883 - 1934

Informations générales
  • Né le 15 juillet 1883 à Charleville (Ardennes - France)
  • Décédé le 31 juillet 1934 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XIVe législature
Mandat
Du 29 avril 1928 au 31 mai 1932
Département
Ardennes
Groupe
Gauche sociale et radicale
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
XVe législature
Mandat
Du 1er mai 1932 au 31 juillet 1934
Département
Ardennes
Groupe
Gauche radicale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 15 juillet 1883 à Charleville (Ardennes), mort le 31 juillet 1934 à Paris (7e).

Député des Ardennes de 1928 à 1934. Sous-secrétaire d'Etat à l'Air du 27 janvier 1931 au 20 février 1932. Sous-secrétaire d'Etat à la Défense nationale du 20 février au 3 juin 1932.

Fils du bâtonnier du barreau de Charleville, petit-fils d'un membre du Corps législatif qui était en outre président de section au Conseil d'Etat, il étudie à l'Ecole des sciences politiques. Lieutenant d'infanterie durant la première guerre mondiale, il fut écarté de cette arme par une blessure, et demanda son affectation à une escadrille comme observateur. Il ne devait dès lors jamais se désintéresser de l'aviation française, militaire et civile.

Elu au Conseil général des Ardennes en 1921, il contribua à la création de la Société ardennaise de crédit, puis devint président de la Chambre syndicale des banques populaires de France.

Il se présenta aux élections législatives dès 1924, sixième de la liste de l'union républicaine qui eu quatre députés élus sur les six que comptait le département.

Il fut élu de justesse au scrutin uninominal en 1928 dans la 1re circonscription de Mézières (Ardennes), puisqu'il recueillit au second tour 8.598 voix, contre 8.592 à Jevais, son principal adversaire, sur un total de 19.234 votants. Ayant changé de circonscription en 1932, puisqu'il se présenta à Sedan (Ardennes), il fut élu dès le premier tour, avec 6.877 voix sus 31.686 votants, contre 4.378 à Tellier, son principal adversaire.

Candidat de l'union républicaine, il s'était engagé, dans sa déclaration électorale de 1928, à soutenir le gouvernement d'union nationale de Raymond Poincaré, qu'il jugeait seul capable de poursuivre l'œuvre de redressement financier du pays. Il se déclarait partisan de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, de la politique de paix, d'une politique économique tendant au développement de la production, d'une politique sociale permettant l'accès de tous à la propriété individuelle. En 1932, alors que la grande crise touchait la France, il insistait sur la nécessité de la cohésion nationale, et sur le maintien d'une France forte, seule à même de préserver la paix.

Membre en 1928 de la commission des travaux publics, et des moyens de communications, puis de la commission de l'aéronautique, en 1929 de la commission du commerce, en 1930 puis 1932 de la commission de la marine militaire puis de la commission des régions libérées, il déposa deux propositions de loi sur des problèmes touchant Sedan ; il rapporta le projet de loi portant institution d'une Chambre syndicale des banques populaires, celui sus l'organisation générale des forces aériennes, en 1932, celui portant organisation du ministère de l'Air. Il participa chaque année à la discussion budgétaire au sujet de l'aéronautique. Nommé sous-secrétaire d'Etat au ministère de l'Air le 27 janvier 1931, il donna sa démission le 20 février 1932 et fut nommé alors sous-secrétaire d'Etat à la Défense nationale. Il s'était occupé essentiellement des questions de matériel et de l'organisation rationnelle des réserves de l'armée de l'Air.

Réélu député en 1932, il devient en 1933 président de la commission de l'aéronautique, et devait peu de temps après être appelé à la présidence de l'Aéro-club de France.

Ayant demandé des congés dès 1933, il mourut le 31 juillet 1934 à Paris à l'âge de 51 ans. Il était chevalier de la Légion d'honneur et décoré de la croix de guerre.