Henri Legoux-Longpré

1850 - 1894

Informations générales
  • Né le 9 août 1850 à Caen (Calvados - France)
  • Décédé le 6 août 1894 à Lion-sur-mer (Calvados - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 20 août 1893 au 6 août 1894
Département
Calvados

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1889 à 1940 (Jean Jolly)

Né le 9 août 1850 à Caen Calvados), mort le 6 août 1894 à Lion-sur-mer (Calvados).

Député du Calvados de 1893 à 1894.

Il est propriétaire-agriculteur, membre du Conseil supérieur de l'agriculture depuis 1881 et de jurys départementaux agricoles et hippiques ; secrétaire général de la Société d'encouragement pour l'amélioration du cheval français de demi-sang, commissaire des courses à Vincennes, Caen, Cabourg, Deauville, Vire, Saint-Lô, Granville, Le Pin, Séez, Flers-de-l'Orne ; vice-président de la Société d'agriculture et de commerce de Caen, président des courses du Merlerault et des courses de Courcelles sur mer ; président de la Société de tir de Caen, président de la Société de gymnastique de la même ville.

Il se présenta en août 1892 au Sénat lors d'une élection partielle mais fut battu.

En 1893, il est élu à la Chambre des députés, au premier tour de scrutin, dans la 2e circonscription de Caen, par 5.973 voix contre 3.440 à Joret-Desclozières et 827 au comte de Millau, tous deux candidats de la droite.

Il veut prendre la défense des intérêts agricoles, de la production chevaline, des intérêts locaux. Il s'opposera à la suppression des privilèges des bouilleurs de cru. Il est partisan d'une république sage, modérée, ferme et tolérante à la fois, dans laquelle l'étude de toutes les questions utiles assurera la prospérité nationale.

Il est mort le 6 août 1894, l'exercice de son mandat n'étant point achevé. Il avait 44 ans.

Il était chevalier de la Légion d'honneur, du Mérite agricole, de Sainte-Anne de Russie, de Léopold de Belgique.


Retour haut de page