Amédée Monteils

1824 - 1909

Informations générales
  • Né le 21 mai 1824 à Mende (Lozère - France)
  • Décédé le 17 juillet 1909 à Mende (Lozère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Lozère
Groupe
Union des Droites
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 octobre 1885 au 14 décembre 1885
Département
Lozère
Groupe
Union des Droites

Biographies

Député de 1877 à 1881 et de 1885 à 1886, né à Mende (Lozère) le 22 mai 1826, il fit sa médecine et fut reçu docteur en 1849.

Il devint ensuite médecin en chef de l'hôpital de Mende et conseiller municipal de cette ville, et, le 8 octobre 1871, conseiller général du canton.

Chevalier de la Légion d'honneur, il fut élu, le 14 octobre 1877, comme candidat du Maréchal, député de l'arrondissement de Mende, par 7,524 voix (10,785 votants, 13,204 inscrits), contre 3,218 à M. Bourrillon, républicain. Il prit place à droite, mais vota avec une certaine indépendance.

Après avoir échoué aux élections de 1881 contre son ancien concurrent républicain, M. Bourrillon, il fut porté aux élections du 4 octobre 1885, sur la liste conservatrice de la Lozère, et fut élu, le 1er sur 3, par 17,421 voix (31,745 votants, 38,719 inscrits).

Il reprit sa place dans la minorité conservatrice; mais, les élections de la Lozère ayant été invalidées en bloc, la liste conservatrice échoua tout entière le 14 février 1886, et M. Monteils ne réunit pour sa part que 15,322 voix, contre 16,333 au dernier élu de la liste républicaine, M. Bourrillon.


Né le 21 mai 1824 à Mende (Lozère), mort le 17 juillet 1909 à Mende.

Député de la Lozère de 1877 à 1881 et en 1885. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT et COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. IV, p. 412, qui indique par erreur comme date de naissance 22 mai 1826.)

Monteils se représenta au renouvellement de 1889 dans la circonscription de Mende, mais n'ayant obtenu au premier tour que 585 voix sur 11.005 votants, il n'insista pas, abandonnant désormais la compétition électorale.

Il se consacra dès lors au Conseil général, à la Société d'agriculture sciences et arts de la Lozère dont il était président et mourut le 17 juillet 1909 à Mende, à l'âge de 85 ans.


Retour haut de page