Jean, Jacques, Joseph Forné

1829 -

Informations générales
  • Né le 13 février 1829 à Saint-laurent-de-cerdans (Pyrénées-Orientales - France)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 27 janvier 1878 au 14 octobre 1881
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Union républicaine

Biographies

Député de 1878 à 1885, né à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales) le 13 février 1829, il s'établit comme docteur médecin à Amélie-les-Bains en 1855, et devint plus tard maire de la ville.

Elu, le 27 janvier 1878, par 4,966 voix sur 5,136 votants et 11,371 inscrits député de l'arrondissement de Céret, en remplacement de M. Massot, nommé sénateur, il prit place à l'Union républicaine, soutint le ministère Dufaure, vota au Congrès pour le retour du parlement à Paris et pour l'élection de M. Grévy à la présidence de la République, et se prononça pour l'invalidation de l'élection de Blanqui, pour l'article 7 de la loi sur l'enseignement supérieur, et pour l'application des lois aux congrégations non autorisées, etc.

Réélu député, le 21 août 1881, par 5,455 voix (6,258 votants et 11,894 inscrits), contre 510 à M. Raynaud, M. Forné continua de s'associer aux opinions de la majorité opportuniste, appuya les cabinets Gambetta et Ferry, et vota les crédits de l'expédition du Tonkin.

Au cours de cette législature, il se présenta sans succès (8 janvier 1882) comme candidat au Sénat dans les Pyrénées-Orientales : il ne réunit que 59 voix sur 272 votants.

M. Forné échoua aussi au renouvellement de la Chambre des députés le 4 octobre 1885 : il obtint alors, sur la liste opportuniste de son département, 7,415 voix (39,931 votants). M. Forné est aujourd'hui (mai 1890) percepteur à Nogent-sur-Marne.

Né le 13 février 1829 à Saint-Laurent-de-Cerdans (Pyrénées-Orientales). Date et lieu de décès inconnus.

Député des Pyrénées-Orientales de 1878 à 1885.

(Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY, Dictionnaire des Parlementaires, t. III, p. 29.)

Maire d'Amélie-les-Bains depuis 1883, il démissionna pour raison de santé en 1886. Par la suite, il exerça les fonctions de percepteur.

La date et le lieu de son décès n'ont pu être retrouvés.


Retour haut de page