Jean-Baptiste, Charles Wartelle de Retz

1801 - 1884

Informations générales
  • Né le 3 avril 1801 à Douai (Nord - France)
  • Décédé le 25 juillet 1884 à Arras (Pas-de-Calais - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Pas-de-Calais
Régime politique
Assemblée Nationale
Législature
Mandat
Du 8 février 1871 au 7 mars 1876
Département
Pas-de-Calais
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1849 et en 1871, né à Douai (Nord) le 3 avril 1804, mort à Arras (Pas-de-Calais) le 25 juillet 1884, propriétaire à Arras, il fut porté, aux élections du 13 mai 1849, sur la liste des candidats monarchistes à l'Assemblée législative dans le Pas-de-Calais, et élu représentant de ce département, le 14e sur 15, par 74 015 voix (129 691 votants, 194 088 inscrits). Il siégea à droite et opina avec la majorité antirépublicaine :

- pour l'expédition de Rome,
- pour la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement.


Membre du conseil général du Pas-de-Calais, adjoint au maire d'Arras, administrateur des hospices, il ne brigua aucune fonction politique sous l'Empire, et fut réélu, le 8 février 1871, représentant du Pas-de-Calais à l'Assemblée nationale, le 5e sur 15, par 139 356 voix (149 532 votants, 206 432 inscrits). Il prit encore place à droite, et se prononça :

- pour la paix,
- pour les prières publiques,
- pour l'abrogation des lois d'exil,
- pour le pouvoir constituant de l'Assemblée,
- contre la dissolution,
- pour la chute de Thiers au 24 mai,
- pour le septennat,
- pour la loi des maires,
- contre l'amendement Wallon
- et contre l'ensemble des lois constitutionnelles.

Il ne se représenta pas aux élections suivantes.

Chevalier de la Légion d'honneur.


Retour haut de page