Isaac Pereire

1806 - 1880

Informations générales
  • Né le 25 novembre 1806 à Bordeaux (Gironde - France)
  • Décédé le 12 juillet 1880 à Armainvilliers (Seine-et-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 24 novembre 1863
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 20 décembre 1863 au 27 avril 1869
Département
Pyrénées-Orientales
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IVe législature
Mandat
Du 23 mai 1869 au 27 décembre 1869
Département
Aude
Groupe
Centre droit

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1863 à 1870, né à Bordeaux (Gironde) le 25 novembre 1806, mort au château d'Armainvilliers (Seine-et-Marne) le 12 juillet 1880, frère cadet de Jacob Emile Pereire qui fut député de Gironde en 1863, il fut étroitement mêlé à sa fortune et à toutes ses opérations financières: il fut en outre un des premiers administrateurs du chemin de fer de Lyon, et créa le type des obligations de chemin de fer 3 0/0, adopté depuis par toutes les grandes compagnies.

Conseiller général de Perpignan, il fut élu, le 1er juin 1863, député au Corps législatif par l'unique circonscription des Pyrénées-Orientales, avec 28,494 voix (29,148 votants, 47,970 inscrits).

Cette élection ayant été invalidée, M. Isaac Péreire fut réélu, le 20 décembre suivant, par 21,322 voix (35,307 votants, 47,712 inscrits), contre 14,869 à M. J. Durand. Il siégea dans la majorité dynastique.

Réélu, le 24 mai 1869, dans la 3e circonscription de l'Aude, par 10,293 voix (19,643 votants, 22,886 inscrits), contre 9,133 à M. Louis de Guiraud, candidat indépendant, il fut encore invalidé et, s'étant représenté, échoua, le 6 février 1870, avec 8,804 voix, contre 10,313 à l'élu, M. de Guiraud.

Officier de la Légion d'honneur du 13 août 1864. M. I. Péreire a publié : Rôle de la Banque de France et organisation du crédit en France (1864); Budget de 1877; Question financière ; La réforme de l'impôt (1877) ; La question religieuse (1879) ; Politique financière (1879).

Il donna à la Liberté, dont il avait acheté un très grand nombre d'actions en 1875, et qui appartient aujourd'hui à son fils, M. Gustave Pereire, des articles remarqués sur les questions économiques, créa un prix de 100,000 francs pour le meilleur mémoire sur le paupérisme, et, en souvenir de son grand-père, fonda, en 1875, à Paris, une école de sourds-muets.


Retour haut de page