César, Alexandre, Anatole Bartholoni

1822 - 1902

Informations générales
  • Né le 22 août 1822 à Versailles (Seine-et-Oise - France)
  • Décédé le 8 novembre 1902 à Coudrée (Haute-Savoie - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 30 décembre 1860 au 18 février 1861
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 avril 1861 au 7 mai 1863
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Haute-Savoie
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1860 à 1869, né à Versailles (Seine-et-Oise), le 22 août 1822, il descend d'une famille noble de Florence, émigrée à Genève à la fin du XVIe siècle, et établie en France depuis 1814.

Il se fit recevoir ingénieur civil, devint maire de Sciez (Haute-Savoie), conseiller général dans ce département, et fut élu député de la 2e circonscription de la Haute-Savoie (Thonon), le 30 décembre 1860, au deuxième tour de scrutin, avec 10,913 voix, sur 20,522 votants et 33,542 inscrits, contre MM. Quétand (6,411 voix) et Ramel (3,198).

L'élection fut invalidée (18 février 1861), mais les électeurs convoqués à nouveau le 14 avril 1861, réélurent M. Bartholoni par 13,722 voix, contre 5,652 données à M. Quétand.

Il vota avec la majorité dynastique, et fut réélu, le 1er juin 1863, par 17,158 voix sur 23,999 votants et 34,527 inscrits, contre MM. de Viry, 4,882 voix, et Quétand, 1,914.

Aux élections du 24 mai 1869, il échoua au scrutin de ballottage avec 13,338 voix, contre 14,344 données à M. le baron d'Yvoire, candidat de l'opposition, élu.

Il était président du comice agricole de Bonneville, chevalier de la Légion d'honneur de la promotion du 15 août 1863, et chevalier de l'ordre espagnol de Charles III. Aux élections du 20 février 1876, il se présenta à la députation comme partisan déclaré de l'appel au peuple, dans le VIIe arrondissement de Paris, où il échoua contre le candidat de l'extrême gauche, M. Frébault.

Date de mise à jour: septembre 2016


Retour haut de page