Auguste, Edmond Petit de Beauverger

1818 - 1873

Informations générales
  • Né le 18 juillet 1818 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 14 juin 1873 à Chevry-cossigny (Seine-et-Marne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
Ire législature
Mandat
Du 29 février 1852 au 29 mai 1857
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIe législature
Mandat
Du 21 juin 1857 au 7 mai 1863
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité dynastique
Régime politique
Second Empire - Corps législatif
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 31 mai 1863 au 27 avril 1869
Département
Seine-et-Marne
Groupe
Majorité dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député au Corps législatif de 1852 à 1869, né à Paris, le 18 juillet 1818, mort à Chevry-Cossigny, le 14 juin 1873, petit-fils de Claude Auguste Petit de Beauverger qui avait été député au Corps législatif sous le Premier Empire, il fit ses études à Louis Le Grand, fut reçu avocat et s'occupa de travaux d'économie politique. Maire de Chevry-Cossigny (Seine-et-Marne) et conseiller général pour le canton de Tournan, il publia en 1852, les Etudes politiques sur les constitutions de la France et sur le système politique de l'empereur Napoléon, qui furent très remarquées et lui concilièrent les sympathies de Louis Napoléon, alors président de la République.

Candidat officiel aux élections du 29 février 1852, il fut élu dans la 1re circonscription électorale de Seine-et-Marne par 20 337 voix sur 28 313 votants et 40 591 inscrits, contre M. Lebeuf fils (6 803 voix), et deux fois réélu :
- le 22 juin 1857, par 21 321 voix sur 24 665 votants et 38 216 inscrits, contre le marquis de Béthisy (2,487 voix),
- et le 1er juin 1863, par 19 459 voix sur 25 419 votants et 34 516 inscrits, contre M. Fontaine (2 964 voix).

Il ne sépara pas ses votes de ceux de la majorité dynastique.

Sa candidature échoua le 24 mai 1869, dans la même circonscription, avec 13 378 voix, contre la candidature d'opposition de M. le comte de Choiseul-Praslin, élu par 17 634 suffrages.

M. de Beauverger a publié :
- Institutions civiles de la France considérées dans leurs principes, leur histoire et leurs analogies (1854)
- et Tableau historique des progrès de la philosophie politique (1858).

Commandeur de la Légion d'honneur de la promotion du 14 août 1868.

Date de mise à jour : avril 2013


Retour haut de page