Antoine Galy-Cazalat

1796 - 1869

Informations générales
  • Né le 9 juillet 1796 à Saint-girons (Ariège - France)
  • Décédé le 8 décembre 1869 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Ariège
Groupe
Cavaignac

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Saint-Girons (Ariège) le 9 juillet 1796, mort à Paris le 8 décembre 1869, il fit ses études à Toulouse, entra en 1815 à l'Ecole polytechnique, licenciée l'année suivante, et fut nommé successivement professeur de physique aux collèges de Perpignan, de Nancy et de Versailles.

Devenu ingénieur civil, il construisit, en 1830, la Première voiture à vapeur routière, et reçut des médailles d'or de l'Institut et de la Société d'encouragement.

Le 23 avril 1848, il fut élu représentant de l'Ariège à l'Assemblée constituante, le 17e et dernier, avec 15,907 voix sur 65,072 votants et 71,717 inscrits ; il prit place parmi les républicains de la nuance du National, fit partie du comité de la marine, et vota pour le bannissement de la famille d'Orléans, contre l'impôt progressif, pour l'incompatibilité des fonctions, contre l'amendement Grévy, contre la sanction de la Constitution par le peuple, pour l'ensemble de la Constitution, contre la proposition Rateau.

Hostile à la politique du prince-président, il ne fut pas réélu à la Législative. Il s'occupa d'arts mécaniques et créa plusieurs machines, dont l'une, qui figura à l'Exposition universelle de 1855, a Paris, sous le nom d'aéroposte, fut l'origine de nos tubes pneumatiques de dépêches.

Date de mise à jour: novembre 2015