Camille Godelle

1804 - 1874

Informations générales
  • Né le 30 juillet 1804 à Le nouvion-en-thiérache (Aisne - France)
  • Décédé le 31 décembre 1874 à Bergues-sur-sambre (Aisne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Aisne
Groupe
Bonapartiste

Mandats au Sénat ou à la Chambre des pairs

Sénateur
du 5 octobre 1864 au 4 septembre 1870

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant à l'Assemblée législative de 1849, sénateur du second Empire, né à Nouvion (Aisne) le 30 juillet 1804, mort à Bergues-sur-Sambre (Aisne) le 31 décembre 1874, il étudia le droit à Paris et exerça à Guise la profession de notaire jusqu'en 1839.

A cette époque il vendit sa charge, entra au conseil général de l'Aisne où il fut plusieurs fois réélu depuis, et, lors des élections du 13 mai 1849 à l'Assemblée législative, devint représentant de l'Aisne, le 10e sur 12, par 57,464 voix (112,795 votants, 160,698 inscrits). Il siégea dans la majorité conservatrice, soutint la politique de l'Elysée, fut rapporteur des projets de loi sur les banques cantonales (1849), sur la responsabilité des gérants de journaux (1850) et sur la révision de la Constitution (1851), et, partisan du coup d'Etat, fit partie de la Commission consultative après le 2 décembre.

Le 25 janvier 1852, il fut nommé conseiller d'Etat (section des finances). Chevalier de la Légion d'honneur (1853), il fut promu officier en 1858 et commandeur le 14 août 1868.

M. C. Godelle fut appelé à siéger au Sénat impérial le 5 octobre 1864. Il y soutint de ses votes la politique du gouvernement et rentra dans la vie privée en 1870.

Date de mise à jour: mars 2016

Retour haut de page