François, Gabriel Simon

1768 - 1834

Informations générales
  • Né le 25 octobre 1768 à Metz (Moselle - France)
  • Décédé le 30 mai 1834 à Metz (Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 20 octobre 1818 au 17 août 1822
Département
Moselle
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 20 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Moselle
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Moselle
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 24 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Moselle
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1818 à 1830, né à Metz (Moselle) le 25 octobre 1768, « de Louis Simon, marchand d'huillier et de Barbe Marsalle » mort à Metz le 30 mai 1834, il s'occupa d'abord de commerce, puis fonda une maison de banque dans sa ville natale.

Membre du conseil d'arrondissement et de la chambre de commerce de Metz, il fut successivement élu député du grand collège de la Moselle, le 20 octobre 1818, par 531 voix (885 votants, 1,111 inscrits); le 20 novembre 1822, par 123 voix (198 votants, 228 inscrits); le 6 mars 1824, par 102 voix (197 votants, 222 inscrits); le 24 novembre 1827, par 89 voix (167 votants, 187 inscrits).

Il prit place à droite, vota pour les lois d'exception et pour le nouveau système électoral, monta à la tribune, en 1820, lors de la discussion de la loi sur les douanes, pour demander une réduction des droits sur les charbons de terre, et fit partie de la commission chargée d'examiner la situation de la Banque de France.

Conseiller général de la Moselle en 1819, il a été fait chevalier de la Légion d'honneur le 11 août 1823.

Il fut l'un des 181 députés qui votèrent contre l'Adresse des 221, et ne fut pas réélu en 1830.

Date de mise à jour: juin 2015


Retour haut de page