Charles Boudeville

1824 - 1895

Informations générales
  • Né le 23 septembre 1824 à Méru (Oise - France)
  • Décédé le 22 février 1895 à Méru (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 14 octobre 1877 au 14 octobre 1881
Département
Oise
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 août 1881 au 14 octobre 1885
Département
Oise
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 22 septembre 1889 au 14 octobre 1893
Département
Oise
Groupe
Union républicaine
Régime politique
Troisième République - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 3 septembre 1893 au 22 février 1895
Département
Oise
Groupe
Union républicaine

Biographies

Député de 1877 à 1885, né à Méru (Oise), le 23 septembre 1824, il s'établit pharmacien dans cette commune, dont il devint adjoint (1867), puis maire (1870).

Candidat, pour la première fois aux élections législatives du 20 février 1876, il obtint, sur une profession de foi républicaine, 7 184 voix contre M. de Mouchy, candidat bonapartiste, élu par 8 224 suffrages.

M. Boudeville fut plus heureux après la dissolution de la Chambre : il battit, le 14 octobre 1877, le député sortant, par 8 436 voix contre 8 384. Il prit place sur les bancs de l'Union républicaine, vota :
- pour les invalidations prononcées par la majorité de la Chambre,
- pour l'ordre du jour de confiance (20 janvier 1879) accordé au ministère Dufaure,
- pour l'élection (30 janvier) de M. J. Grévy à la présidence de la République,
- pour l'application (16 mars 1880) des lois existantes aux congrégations,
- pour le divorce (8 février 1881).

Réélu le 21 août 1881, par 8 707 voix contre 7 330 accordées au comte de Salis (16 377 votants, 19 579 inscrits), il soutint la politique opportuniste, le ministère Gambetta, et l'expédition du Tonkin, vota contre l'abrogation du Concordat et contre l'élection des sénateurs par le suffrage universel.

M. Boudeville, qui représente le canton de Méru au Conseil général de l'Oise, n'a pas été réélu, le 4 octobre 1885. Porté sur la liste républicaine, il a réuni 38 373 suffrages contre 50 802 accordées au dernier élu de la liste conservatrice, M. Duchesne.


Né le 23 septembre 1824 à Méru (Oise), mort le 22 février 1895 à Méru.

Député de l'Oise de 1877 à 1885 et de 1889 à 1895. (Voir première partie de la biographie dans ROBERT ET COUGNY Dictionnaire des Parlementaires, t. 1, p. 414).

Il fut réélu député de la 1re circonscription de Beauvais aux élections générales du 22 septembre 1889, au premier tour de scrutin, par 9.306 voix contre 7.057 à M. Duchesne. Membre de diverses commissions, il prit part à la discussion du budget de l'exercice 1892 en demandant, par voie d'amendement, la transformation du collège de Beauvais en lycée (1891).

Réélu aux élections générales des 20 août et 3 septembre 1893, au deuxième tour de scrutin, par 8.521 voix contre 6.839 à M. Doumerc, il ne manifesta aucune activité.. Il devait mourir, en cours de mandat, le 22 février 1895 dans sa ville natale, à 71 ans.

Le même jour, le vice-président Edouard Lockroy prononçait à la Chambre son éloge funèbre : « Aucun de ceux qui l'ont connu, déclara-t-il, n'oubliera la cordialité de ses relations, la sagesse de ses conseils, la lucidité de son esprit, le dévouement qu'en toute occasion il a montré aux institutions républicaines. » Il était mutualiste, partisan des coopératives et du protectionnisme agricole et industriel.


Retour haut de page