François, Louis, Nicolas de Bausset

1764 - 1841

Informations générales
  • Né le 22 mars 1764 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 10 décembre 1841 à Marseille (Bouches-du-Rhône - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 novembre 1820 au 24 décembre 1823
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 5 novembre 1827
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IVe législature
Mandat
Du 17 novembre 1827 au 16 mai 1830
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Droite
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 23 juin 1830 au 17 août 1830
Département
Bouches-du-Rhône
Groupe
Droite

Fonds d'archives

Le fonds Bausset conservé aux Archives nationales, couvre les XVe et XVIIe siècles et représente 12 mètres linéaires. Les documents sont cotés en 597 AP et sont décrits dans un état sommaire. Les documents cotés 597 AP 1 à 91 sont consultables sur autorisation. Le reste du fonds est en libre accès.
Le fonds regroupe essentiellement des papiers familiaux.
De plus amples renseignements sur ce fonds sont disponibles sur le site Internet des Archives nationales.

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Cousin de Louis François de Bausset qui fut pair de France, député de 1815 à 1816, puis de 1820 à 1830, né à Paris, le 22 mars 1764, mort à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 10 décembre 1841, il avait servi, sous l'ancien régime, dans le régiment du roi (infanterie) comme officier.

Etranger à la vie politique jusqu'au 22 août 1815, il fut élu, à cette date, député des Bouches-du-Rhône, par le collège de département, avec 129 voix (185 votants et 289 inscrits). Il figura parmi les membres de la majorité de la Chambre « introuvable ».

La dissolution l'éloigna de la vie politique; il y entra de nouveau en 1820, comme élu du 2e arrondissement des Bouches-du-Rhône (Aix), avec 165 voix sur 243 votants et 301 inscrits; M. Jauffret avait obtenu 69 voix. Successivement réélu, sous la Restauration, dans la même circonscription: le 25 février 1824, par 174 voix, sur 187 votants et 228 inscrits; le 17 novembre 1827, par 133 voix sur 186 votants, 252 inscrits, et le 23 juin 1830, par 170 voix sur 227 votants, 260 inscrits, le marquis de Bausset siégea à droite et soutint la politique de Villèle.

« Il n'est pas orateur », écrit un biographe parlementaire, « tout son talent consiste a réclamer la clôture avec le baron d'Anthès (v. ce nom), lorsque des membres du côté gauche montent à la tribune. Il n'a jamais demandé la parole. Les seuls mots suivis qu'il ait prononcés à la Chambre sont ceux-ci : « Les bureaux sont rompus... on ne peut pas... on ne peut plus réunir les bureaux et... » (Séance du 25 mars 1828).

Légitimiste, le marquis de Bausset ne se rallia pas au gouvernement de Louis-Philippe et démissionna de la Chambre le 17 août 1830.

Date de mise à jour: juillet 2015


Retour haut de page