Joseph, Antoine Limperani

1798 - 1884

Informations générales
  • Né le 22 juillet 1798 à La porta (Haute-Corse - France)
  • Décédé le 2 décembre 1884 à Bastia (Haute-Corse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 12 octobre 1831 au 25 mai 1834
Département
Corse
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1834 au 3 octobre 1837
Département
Corse
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 13 juin 1838 au 2 février 1839
Département
Corse
Groupe
Majorité gouvernementale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 6 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Corse
Groupe
Majorité gouvernementale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1837, et de 1838 à 1842, né à la Porta (Corse) le 22 juillet 1798, mort à Bastia (Corse), le 2 décembre 1884, il étudia le droit et entra dans la magistrature.

Le gouvernement de Louis-Philippe, auquel il était dévoué, le fit conseiller à la cour royale de Bastia, poste qu'il occupa jusqu'en 1842. Parent et protégé des Sébastiani, il aborda, sous les auspices de cette famille, la carrière parlementaire et fut élu, le 12 octobre 1831, député du 2e collège de la Corse (Bastia), par 99 voix (101 votants, 160 inscrits) .

M. Limpérani remplaçait précisément M. Tiburce Sébastiani, qui avait opté pour Ajaccio. Il prit place dans la majorité conservatrice et vota toutes les mesures proposées par le pouvoir. Réélu, le 5 juillet 1834, par 101 voix (103 votants, 163 inscrits), il donna son suffrage aux lois de septembre 1835, aux lois de disjonction et d'apanage, etc., et n'obtint pas le renouvellement de son mandat en 1837.

Mais il fut plus heureux le 13 juin 1838; M. Sébastiani de la Porta, ayant été élu à Ajaccio et à Bastia en même temps, recommanda dans ce dernier collège la candidature de M. Limpérani et la fit triompher par 93 voix (94 votants, 156 inscrits). M. Limpérani reprit sa place parmi les plus zélés partisans de « l'ordre de choses », vota notamment contre tous les projets de réforme électorale et parlementaire, et fut réélu, le 6 mars 1839, par 98 voix (150 votants) contre 52 à M. Mottet. Il ne cessa de soutenir de ses votes le gouvernement jusqu'en 1842.

Fait chevalier de la Légion d'honneur, le 7 janvier 1834, il en est devenu officier le 15 décembre 1858, alors qu'il était en poste à Cadix comme Consul de France.

Date de mise à jour: août 2013