Etienne Boirot

1779 - 1849

Informations générales
  • Né le 6 octobre 1779 à Charroux (Allier - France)
  • Décédé le 4 septembre 1849 à Charroux (Allier - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Allier
Groupe
Gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Allier
Groupe
Opposition dynastique

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1834 à 1839, né à Charroux (Allier), le 6 octobre 1779, mort à Charroux, le 4 septembre 1849, maire de cette commune, propriétaire et conseiller d'arrondissement, il fut élu, le 21 juin 1834, député du 3e collège électoral de l'Allier, par 134 voix (217 votants, 285 inscrits, contre 40 à M. Delafargues.

Il siégea à gauche, ne parut jamais à la tribune, et vota avec l'opposition dynastique contre les lois de septembre et la loi d'apanage. Retenu par une grave maladie, il ne put figurer parmi les adversaires de la loi de disjonction présentée en 1837 par le gouvernement après l'affaire de Strasbourg : en vertu de cette loi, lorsque des civils et des militaires seraient impliqués dans un même crime, comme c'était le cas à Strasbourg, les premiers devaient être jugés par la justice civile, les seconds par la justice militaire.

M. Boirot fut des 213 députés qui se prononcèrent, en 1839, contre l'adresse amendée favorablement au ministère Molé par MM. Debelleyme, Jussieu et de la Pinsonnière.

Il ne fit pas partie d'autres législatures.