Louis, Hugues Flandin

1804 - 1877

Informations générales
  • Né le 6 mai 1804 à Paris (Seine - France)
  • Décédé le 3 octobre 1877 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Seine-et-Oise
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848 et en 1849, né à Paris le 6 mai 1804, mort le 3 octobre 1877, il étudia le droit et fut reçu avocat au barreau de Paris sous la Restauration (1827).

Libéral militant, il combattit le gouvernement de Charles X et prit part aux journées de juillet 1830. Nommé, par le gouvernement provisoire (1848), avocat général près la cour d'appel de Paris, il déclina ces fonctions lorsqu'il eut été élu, le 23 avril, représentant de Seine-et-Oise à l'Assemblée constituante par 34,587 voix. Il y appuya d'abord la politique du général Cavaignac, puis celle de l'Elysée, et vota presque toujours avec la droite:

- pour les poursuites contre Louis Blanc et Caussidière,
- pour le rétablissement de la contrainte par corps,
- contre l'amendement Grévy,
- contre le droit au travail,
- pour l'ordre du jour en l'honneur de Cavaignac,
- pour la proposition Rateau,
- contre l'amnistie,
- pour l'interdiction des clubs,
- pour les crédits de l'expédition de Rome.

Réélu, le 13 mai 1849, par le département de Seine-et-Oise, représentant à la Législative, le 5e sur 10, avec 46,670 voix (96,950 votants, 139,436 inscrits), il y fit partie de la majorité antirépublicaine, continua de prêter l'appui de ses votes au gouvernement de L.-N. Bonaparte jusqu'au coup d'Etat de 1851, et fut appelé, le 25 janvier 1852, au nouveau conseil d'Etat. M. Flandin fut admis à la retraite, comme conseiller d'Etat, le 8 août 1874. Commandeur de la Légion d'honneur du 13 août 1864.

Retour haut de page