François, Anne, Marcel Vidal

1786 - 1872

Informations générales
  • Né le 8 janvier 1786 à Félines-minervois (Hérault - France)
  • Décédé le 6 avril 1872 à La Livinière (Hérault - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Hérault
Groupe
Opposition
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Hérault
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1834, représentant du peuple en 1848, né à Félines-Minervois (Hérault) le 8 janvier 1786 « fils légitime du Sr Etienne Vidal négociant et de Delle Marguerite Lignères mariés », mort en son domaine de Tholomiers, commune de La Livinière (Hérault) le 6 avril 1872, il fut d'abord professeur, se livra ensuite au commerce, et devint juge de paix du canton d'Olonzac (Hérault).

Partisan de la révolution de 1830, il fut élu, le 5 juillet 1831, député du 5e collège de l'Hérault (Saint-Pons), par 83 voix (142 votants, 182 inscrits), contre 58 à M. Laur d'Olonzac. Il prit part aux discussions financières et se sépara bientôt du pouvoir qu'il accusa de réaction. Il ne se représenta pas en 1834, et continua son opposition jusqu'en 1848.

Elu, le 23 avril de cette dernière année, représentant de l'Hérault à la Constituante, le 4e sur 10, par 44,202 voix, il fit partie du comité des finances, et vota en général avec la droite,

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour les poursuites contre L. Blanc et Caussidière,
- contre l'impôt progressif,
- pour l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- pour la proposition Rateau,
- pour l'interdiction des clubs,
- pour l'expédition de Rome,
- contre la demande de mise en accusation du président et des ministres.

Non réélu à la Législative, il ne reparut plus sur la scène politique.

Date de mise à jour: septembre 2013


Retour haut de page