Auguste, Joseph, Christophe, Jules de Mornay

1798 - 1852

Informations générales
  • Né le 1er juin 1798 à Doué (Seine-et-Marne - France)
  • Décédé le 2 juin 1852 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ire législature
Mandat
Du 6 novembre 1830 au 31 mai 1831
Département
Tarn
Groupe
Gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 5 juillet 1831 au 25 mai 1834
Département
Oise
Groupe
Gauche
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 21 juin 1834 au 3 octobre 1837
Département
Oise
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IVe législature
Mandat
Du 4 novembre 1837 au 2 février 1839
Département
Oise
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
Ve législature
Mandat
Du 2 mars 1839 au 12 juin 1842
Département
Oise
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 9 juillet 1842 au 6 juillet 1846
Département
Oise
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Oise
Groupe
Opposition libérale
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Oise
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Oise
Groupe
Droite monarchiste

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1830 à 1848, représentant du peuple en 1848 et en 1849, né à Doué (Seine-et-Marne) le 1er juin 1798, fils de Christophe de Mornay et d'Augustine Louise de Caulaincourt, mort à Paris le 2 juin 1852, il entra au service en 1814, assista à Waterloo comme sous-lieutenant au 1er chasseurs à cheval, devint, sous la Restauration, capitaine de cavalerie dans la garde royale, et, en 1830, aide de camp du maréchal Soult, dont il avait épousé la fille; il donna sa démission en 1832.

Il était déjà entré dans la politique depuis près de deux ans, et avait été élu, le 6 novembre 1830, député du 2e arrondissement du Tarn (Castres), en remplacement de M. de Lastours démissionnaire, par 156 voix (349 votants, 738 inscrits) contre 109 voix à M. Mérilhou et 69 à M. Mahuriés.

Réélu, le 5 juillet 1831, dans le 2e collège du même département (Castres) par 189 voix (309 votants, 392 inscrits), contre 114 voix à M. de Lastours, ancien député, et, le même jour, dans le 2e collège de l'Oise (Beauvais), par 294 voix (388 votants, 474 inscrits), contre 74 à M. Alex de La Rochefoucauld, il opta pour l'Oise, et fut remplacé à Castres, le 6 septembre suivant, par M. Alby.

Réélu successivement à Beauvais :
- le 21 juin 1834, par 256 voix (397 votants, 561 inscrits), contre 53 à M. Leroy, avocat à Paris, 37 à M. Leduc, et 31 à M. Plé, notaire à Paris,
- et, le 4 novembre 1837, par 360 voix (419 votants, 693 inscrits), contre 35 voix à M. Leduc (il avait échoué le même jour à Beauvais intra-muros, avec 172 voix contre 180 à l'élu, M. Danse),

il se représenta, sans plus de succès dans ce dernier collège, le 2 mars 1839, et n'obtint que 156 voix contre 209 à l'élu, M. Danse, député sortant ; mais il fut réélu, le même jour, à Beauvais intra-muros par 429 voix (540 votants, 729 inscrits), contre 68 à M. Gaudechard-Leroy

Le 9 juillet 1842, il fut élu à la fois dans le 1er collège de Beauvais (intra-muros), par 302 voix (365 votants, 450 inscrits), et dans le 2e (Beauvais extra-muros), par 514 voix (558 votants, 879 inscrits), contre 15 voix à M. Didelot. Il opta pour Beauvais extra-muros, et fut remplacé, le 11 février 1843, dans le 1er collège, par M. Marquis.

Son mandat lui fut encore renouvelé, le 1er août 1846, par les électeurs de Beauvais extra-muros, avec 487 voix (517 votants, 977 inscrits), contre 17 voix à M. Merlemont.

Bien que gendre du maréchal Soult, M. de Mornay prit, dès 1830, place à gauche, signa le compte-rendu de 1832, vota constamment avec l'opposition :

- contre les lois de septembre et de disjonction,
- contre la dotation du duc de Nemours,
- contre les fortifications de Paris,
- contre l'indemnité Pritchard,
- pour les incompatibilités,
- pour l'adjonction des capacités,
- pour le recensement,
- pour la proposition Remusat contre les députés fonctionnaires.

Il soutint de sa parole les mesures libérales réclamées par l'opposition.

Le 23 avril 1848, il fut élu représentant de l'Oise à l'Assemblée constituante, le 6e sur 10, par 57 887 voix. Il présida le comité des affaires étrangères, et vota en général avec la droite :

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- pour la proposition Rateau.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant du même département à l'Assemblée législative, par 55 038 voix (120 920 inscrits), il se sépara de la politique de l'Elysée avec la majorité conservatrice dans laquelle il siégeait, et protesta contre le coup d'Etat de 1851.

Le 29 février 1852, il se présenta, comme candidat d'opposition au Corps législatif, dans la 1re circonscription de l'Oise, mais il ne recueillit que 871 voix contre 24 022 à l'élu, candidat officiel, M. de Mouchy.

Il mourut quelques mois après.

Il avait été fait chevalier de la Légion d'honneur le 21 juin 1825 et élevé au grade d'officier le 20 avril 1831.

Date de mise à jour : juillet 2013


Retour haut de page