Jean-Baptiste, Germain, Augustin Prudhomme

1802 - 1865

Informations générales
  • Né le 20 avril 1802 à Horbourg (Haut-Rhin - France)
  • Décédé le 15 octobre 1865 à Colmar (Haut-Rhin - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Haut-Rhin
Groupe
Droite
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 13 mai 1849 au 2 décembre 1851
Département
Haut-Rhin
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant en 1848 et en 1849, né à Horbourg (Haut-Rhin) le 20 avril 1802, mort à Colmar (Haut-Rhin) le 15 octobre 1865, il fut notaire dans son pays natal.

Riche propriétaire à Horbourg et conseiller général du Haut-Rhin, il se présenta à la députation dans le 4e collège du Haut-Rhin (Altkirch), le 9 juillet 1842, et échoua avec 108 voix contre 144 à M. Pflieger, député sortant, réélu. Il échoua encore, le 1er août 1846, avec 112 voix contre 238 à l'élu, M. Kœchlin.

Mais, après la révolution de février, il fut élu (23 avril 1848) représentant du Haut-Rhin à l'Assemblée constituante, le 8e sur 12, par 39,925 voix (94,408 votants). M. Prudhomme fit partie du comité de l'agriculture et vota le plus souvent avec la droite :

- pour le rétablissement du cautionnement,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'amendement Grévy,
- pour la proposition Rateau,
- pour l'interdiction des clubs.

Il est porté ensuite absent par congé.

Réélu, le 13 mai 1849, représentant du même département à l'Assemblée législative, le 5e sur 10, par 34,841 voix (118,335 inscrits), il appartint à la majorité conservatrice, appuya l'expédition de Rome, la loi Falloux-Parieu sur l'enseignement, la loi restrictive du suffrage universel, et rentra dans la vie privée au coup d'Etat de 1851.


Retour haut de page