Jacques, Edouard Reverchon

1802 - 1854

Informations générales
  • Né le 6 mars 1802 à Marcigny (Saône-et-Loire - France)
  • Décédé le 4 janvier 1854 à Marcigny (Saône-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Saône-et-Loire
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Marcigny (Saône-et-Loire) le 6 mars 1802, mort à Marcigny le 4 janvier 1854, petit-fils de Jacques Reverchon (1750-1828), député en 1791, membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents et à celui des Anciens et fils de Jean Reverchon et de Christine Dupuis, Jacques Edouard Reverchon s'occupa peu de politique jusqu'en 1830, et se consacra presque exclusivement à des travaux agricoles.

À la révolution de Juillet, il devint capitaine de la garde nationale ; maire de Marcigny en 1834, il fut destitué en raison de ses opinions libérales.

Conseiller général de Marcigny (1842-1852), il fut élu, le 23 avril 1848, représentant de Saône-et-Loire à l'Assemblée constituante, le 10e sur 14, par 83,584 voix (131 092 votants, 136 000 inscrits). Il fit partie du comité des travaux publics, et vota:

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour l'abolition de la peine de mort,
- pour l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- contre la proposition Rateau,
- contre l'interdiction des clubs,
- contre l'expédition de Rome.

Candidat à l'Assemblée législative dans le même département, il échoua, le 13 mai 1849, avec 11 270 voix sur 109 200 votants, et ne se représenta plus.