Pierre, Auguste Vogin

1809 - 1882

Informations générales
  • Né le 2 février 1809 à Dieuze (Meurthe - France)
  • Décédé le 21 décembre 1882 à Bastia (Haute-Corse - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Meurthe
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Représentant du peuple en 1848, né à Dieuze (Meurthe) le 2 février 1809, mort à Bastia (Corse) le 21 décembre 1882, il entra à l'Ecole polytechnique en 1828, à l'Ecole des ponts et chaussées en 1830, et prit part aux journées de juillet.

Envoyé en Corse comme ingénieur des ponts et chaussées, il y exécuta plusieurs travaux remarquables dans les ports, et fut décoré de la Légion d'honneur le 29 avril 1847. Démocrate convaincu, il fut élu, le 23 avril 1848, représentant de la Meurthe à l'Assemblée constituante, le 9e sur 11, par 63,401 voix (100,120 votants). Il fut membre du comité des travaux publics, fit de l'opposition à la politique de l'Elysée et vota en général avec la gauche,

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- contre les poursuites contre L. Blanc et Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- contre la proposition Rateau,
- contre l'expédition de Rome,
- pour la demande de mise en accusation du président et des ministres.

Non réélu à la Législative, il reprit ses fonctions d'ingénieur, fut nommé ingénieur en chef en 1856, inspecteur de 1re classe en 1860, et officier de la Légion d'honneur. Il fut admis à la retraite, le 4 août 1871, comme ingénieur en chef des ponts et chaussées, et se retira en Corse, où il mourut à 73 ans.