Charles, Rolland Néel de la Vigne

1762 - 1851

Informations générales
  • Né le 18 novembre 1762 à Dinan (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 2 septembre 1851 à Dinan (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 4 octobre 1816 au 22 juillet 1820
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1820, né à Dinan (Côtes-du-Nord) le 18 novembre 1762, mort à Dinan le 2 septembre 1851, « fils de monsieur Charles Néel et de dame Guillemette Oriou, sieur et dame de la vigne», il étudia d'abord la médecine à Caen et obtint le diplôme de maître-ès-arts ; mais ayant peu de goût pour cette profession, il entra dans une maison de commerce à Lorient, puis revint à Dinan où il s'associa avec sa mère.

Partisan modéré de la Révolution, il fut successivement président du district de Dinan, président de 1'administration municipale, président du canton, et parvint à sauver la ville de la famine. Arrêté sous la Terreur, il ne fut remis en liberté qu'après le 9 thermidor.

Nommé maire de Dinan, et confirmé dans ces fonctions le 21 janvier 1801, il devint sous-préfet de Dinan le 19 octobre 1806, et resta à ce poste jusqu'au 29 juillet 1814. A cette époque, il fut destitué à la demande du duc d'Angoulême. La population accueillit mal cette disgrâce, et, pour la réparer, Louis XVIII envoya à Néel de la Vigne des lettres de noblesse.

De nouveau sous-préfet de Dinan pendant les Cent-Jours, il fut élu, le 22 août 1815, député du grand collège des Côtes-du-Nord, par 146 voix (231 votants, 289 inscrits), et fut réélu, le 4 octobre 1816, par 111 voix (208 votants, 274 inscrits). Il siégea au centre gauche et protesta contre les lois d'exception. Les élections du 4 novembre 1820 dans le 2e arrondissement électoral des Côte-du-Nord (Dinan) ne lui furent pas favorables ; il échoua avec 58 voix contre 118 à l'élu M. de la Moussaye.

A la révolution de 1830, il fut nommé sous-préfet intérimaire de Dinan, et titulaire le 7 août, fonctions qu'il exerça jusqu'en 1846.

Chevalier de la Légion d'honneur du 3 octobre 1832, officier du 18 mars 1846. On a de lui : Souvenirs de Néel de la Vigne (Charles-Rolland), ancien sous-préfet et officier de la Légion d'honneur (Dinan, 1850).

Date de mise à jour: avril 2015


Retour haut de page