Joseph, François, René, Marie, Pierre de Kergariou

1779 - 1849

Informations générales
  • Né le 25 février 1779 à Lannion (Côtes d'Armor - France)
  • Décédé le 15 juin 1849 à Portrieux (Côtes d'Armor - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1820 au 24 décembre 1823
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Majorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 6 mars 1824 au 5 novembre 1827
Département
Côtes-du-Nord
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1820 à 1827 et pair de France, né à Lannion (Côtes-du-Nord) le 25 février 1779, mort à Portrieux (Côtes-du-Nord) le 15 juin 1849, « fils de messire René-Fiacre de Kergariou, chevalier et seigneur comte du dit nom, conseiller au parlement de Bretagne, et de dame Marie-Vincent Ange Le Corgne de Launay, » d'une famille de vieille noblesse bretonne, citée depuis le XIe siècle, il se destina d'abord à l'Ecole militaire, puis se consacra aux études historiques et archéologiques.

Membre correspondant de l'académie celtique le 9 avril 1805, il fit partie, en 1808, de la députation envoyée à l'empereur par le collège électoral des Côtes-du-Nord. Admirateur de Napoléon, il demanda à le suivre pendant la campagne du Danube; mais l'empereur refusa, en disant qu'il ferait trop de jaloux. Créé comte de l'Empire le 14 février 1810, de Kergariou fut nommé sous-préfet du Havre le 24 juillet 1811, et préfet d'Indre-et-Loire le 26 décembre de la même année. Il se fit noter, dans cette dernière résidence, comme un excellent administrateur.

Son enthousiasme pour Napoléon était cependant tombé, car ce fut lui qui organisa la manifestation qui eut lieu à Tours, lors de l'entrée dans cette ville du duc d'Angoulême, à la première Restauration. Aussi fut-il nommé peu après préfet du Bas-Rhin. Il donna sa démission au retour de l'île d'Elbe, et fut replacé par la seconde Restauration à la préfecture de la Seine-inférieure, qu'il abandonna bientôt pour devenir conseiller d'Etat.

Elu, le 13 novembre 1820, député du collège de département des Côtes-du-Nord, par 147 voix (219 votants, 238 inscrits); réélu, le 6 mars 1824, par 152 voix (180 votants, 234 inscrits), il fut des fidèles du ministère de Villèle, fut promu à la pairie le 5 novembre 1827, et soutint de même les ministères Martignac et Polignac.

Président du collège électoral des Côtes-du-Nord le juin 1830, conseiller général et président d'honneur de la Société archéologique des Côtes-du-Nord, M. de Kergariou fut du nombre des pairs dont la nomination fut annulée par la Charte de 1830; il rentra dès lors dans la vie privée.

Fait chevalier de la Légion d'honneur en 1811, il avait été promu au grade d'officier le 6 septembre 1814.

Date de mise à jour: avril 2015

Retour haut de page