Camille, Hyacinthe Teisseire

1764 - 1842

Informations générales
  • Né le 22 septembre 1764 à Grenoble (Isère - France)
  • Décédé le 10 septembre 1842 à Grenoble (Isère - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 24 avril 1820 au 9 mai 1823
Département
Isère
Groupe
Gauche libérale

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1820 à 1823, né à Grenoble (Isère) le 22 septembre 1764, mort à Grenoble le 10 septembre 1842, il était négociant et fabricant de liqueurs à Grenoble au moment de la Révolution.

Partisan des idées nouvelles, il entra au conseil municipal de cette ville en 1791, et fut envoyé à Paris, en 1793, pour demander au gouvernement le remboursement des fournitures faites par Grenoble à l'hôpital militaire. Il réussit dans sa mission, mais fut arrêté à son retour comme fédéraliste. Relâché peu de jours après, il devint, en juillet 1793, procureur de la commune et, en décembre suivant, agent national.
Administrateur de la commune en 1795, il se rallia au 18 brumaire, puis à l'empire, et fut sous-préfet de Tournon de 1809 à 1812.

Beau-frère de M. Casimir Périer, il fut élu, le 24 avril 1820, député du grand collège de l'Isère, en remplacement de M. Grégoire dont l'élection avait été annulée, par 341 voix (677 votants, 1,176 inscrits) ; il prit place à gauche, vota avec le parti libéral, et proposa un amendement à la nouvelle loi des élections ; il publia même une brochure sur ce sujet : Opinion sur le projet de loi relatif aux élections (1820). Il quitta la vie politique aux élections de 1824.

Retour haut de page