Jacques Chevalier

1734 - 1812

Informations générales
  • Né le 9 décembre 1734 à Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe - France)
  • Décédé le 15 février 1812 à Saint-Aubin-de-Locquenay (Sarthe - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 6 décembre 1793
Département
Sarthe
Groupe
Plaine

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, né à Fresnay-sur-Sarthe (Sarthe), le 9 décembre 1734, mort à Saint-Aubin-de-Locquenay (Sarthe) le 15 février 1812, propriétaire-cultivateur, maire de Saint-Aubin, il fut élu, le 7 septembre 1792, membre de la Convention par le département de la Sarthe, le 8e sur 10, « à la pluralité des voix » (540 votants).

Il siégea dans la plaine, et motiva ainsi son vote dans le jugement de Louis XVI, au 3e appel nominal : « La loi ne permettait que la déchéance du roi ; mais comme mesure de sûreté générale, je vote pour la détention pendant la guerre, et le bannissement à la paix. »

Ami des Girondins, Jacques Chevalier manifesta son opposition en répondant, lors de l'appel nominal du 15 juin 1793, « Présent à la tyrannie ! ». Il devait démissionner, pour « raison de santé » le 6 décembre suivant.

Plus tard, en août 1795, la nouvelle majorité de la Convention le rappela dans son sein.

Il ne fit pas partie d'autres législatures.


Date de mise à jour: septembre 2019