Joachim Perez du Gief

1759 - 1822

Informations générales
  • Né le 30 avril 1759 à Auch (Gers - France)
  • Décédé le 15 août 1822 à Mirande (Gers - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 3 avril 1789 au 30 septembre 1791
Baillage
Auch (Type : Sénéchaussée)
Groupe
Tiers-Etat
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 24 avril 1795 au 26 octobre 1795
Département
Gers
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 14 octobre 1795 au 20 mai 1798
Département
Gers
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1789, membre de la Convention, député au conseil des Cinq-Cents, né à Auch (Gers) le 30 avril 1759, mort vers 1822, il était avocat à Mirande, lorsqu'il fut élu, le 3 avril 1789, député du tiers aux Etats-Généraux par la sénéchaussée d'Auch.

Il n'adopta qu'avec réserve les idées nouvelles, devint haut juré pour le Gers le 9 septembre 1791, et maire d'Auch.

Nommé, le 7 septembre 1792, 1er député suppléant à la Convention pour le Gers, par 268 voix sur 449 votants, il fut appelé à siéger le 5 floréal an III. Il se déclara pour les mesures de réaction, dénonça Maribon-Montaut et Dartigoeyte, réclama la révision des décrets rendus sous la Terreur, et passa, le 22 vendémiaire an IV, au Conseil des Cinq-Cents, comme député du Gers, avec 145 suffrages sur 251 votants.

Là, il se montra opposé à une amnistie pour les délits politiques, combattit l'institution des maisons de jeu, protesta contre l'application de la loi du 19 fructidor an V, quitta le Conseil en 1798, devint conseiller de préfecture du Gers, et mourut sous la Restauration.