Louis, Jean Desaix de Veygoux

1790 - 1845

Informations générales
  • Né le 8 janvier 1790 à Charbonnières-les-varennes (Puy-de-Dôme - France)
  • Décédé le 27 juillet 1845 à Auxerre (Yonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
IIe législature
Mandat
Du 6 septembre 1831 au 25 mai 1834
Département
Puy-de-Dôme
Groupe
Majorité ministérielle

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1831 à 1834, né à Charbonnières-lès-Varennes (Puy-de-Dôme) le 8 janvier 1790, mort à Auxerre (Yonne) le 28 juillet 1845, il était le neveu du général Desaix, glorieusement tué à Marengo.

Il suivit aussi la carrière des armes, sortit de l'Ecole de Saint-Cyr sous-lieutenant à l'âge de 16 ans (1806), et, par faveur spéciale de l'Empereur en souvenir de son oncle, fut promu officier sans passer par l'Ecole militaire de Fontainebleau. Aide de camp de son oncle, le général Becker, avec lequel il fit les campagnes de 1807 et de 1808 en Pologne et en Prusse, il devint aide de camp du maréchal Suchet qu'il suivit en Espagne, se distingua aux sièges de Saragosse et de Tortose, et fut chargé de porter à l'Empereur les drapeaux pris au siège de cette dernière ville. Grièvement blessé à la jambe au siège de Tarragone, il devint capitaine et fut décoré de la Légion d'honneur. Créé baron de l'Empire (12 février 1812, il fit la campagne de Russie (1812) en qualité d'officier d'ordonnance de l'empereur.

La première Restauration le nomma (1815) chef d'escadron dans les gardes d'honneur; au retour de l'île d'Elbe, il fut nommé colonel et prit part à la bataille de Waterloo. La seconde Restauration le tint à l'écart, et il ne reprit du service actif qu'en 1830, comme colonel des cuirassiers.

Le 6 septembre 1831, le 6e collège électoral du Puy de dôme (Thiers) l'élut député par 162 voix sur 189 votants et 251 inscrits, en remplacement de M. Baudet-Lafarge qui avait opté pour Riom. Il siégea dans la majorité ministérielle, et ne se représenta plus aux élections suivantes. Il fut promu au grade de maréchal de camp le 31 décembre 1835.

Date de mise à jour: juillet 2013