Jean, Robin, Belair Laloue

1735 - 1822

Informations générales
  • Né le 12 novembre 1735 à Montluçon (Allier - France)
  • Décédé le 25 janvier 1822 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 7 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Puy-de-Dôme
Groupe
Girondins
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 26 octobre 1795 au 1er juillet 1798
Département
Puy-de-Dôme
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, député au Conseil des Cinq-Cents, né à Montluçon (Allier) le 12 novembre 1735, mort à Paris le 25 janvier 1822, suivit la carrière militaire, fit les campagnes de Hanovre, de Corse et d'Amérique, devint capitaine de grenadiers, puis major dans le régiment de Hainaut, et obtint la croix de Saint-Louis. Ayant quitté le service avant la Révolution, il alla résider à Issoire, se prononça en faveur des idées nouvelles, et fut élu, le 7 septembre 1792, 1er député suppléant à la Convention par le département du Puy-de-Dôme, à la pluralité des voix sur 506 votants. Appelé dès le début à remplacer dans l'Assemblée Thomas Paine, avait opté pour un autre département, Laloue vota « pour la mort » dans le procès de Louis XVI; mais, lié avec les Girondins, il protesta contre les événements du 31 mai. L'obscurité de son rôle parlementaire le sauva de la détention. Passé, le 4 brumaire an IV, au Conseil des Cinq-Cents, comme l'élu de ses collègues de la Convention, il en sortit en 1798, et demeura à Paris jusqu'à sa mort.

Retour haut de page