Joseph, Charlemagne Dameron

1758 - 1798

Informations générales
  • Né le 28 janvier 1758 à Donzy (Nièvre - France)
  • Décédé le 10 novembre 1798 à Paris (Paris - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 5 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Nièvre
Groupe
Majorité
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 4 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Nièvre
Groupe
Gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député à l'Assemblée législative de 1791, et membre de la Convention, né à Donzy (Nièvre) le 28 janvier 1758, mort à Paris, le 10 novembre 1798, il était fils de « Joseph-Gabriel Dameron, bourgeois, et de dame Louise-Camille-Palteau. »

Homme de loi à la Charité-sur-Loire au moment de la Révolution, il fut nommé, en 1790, président du tribunal du district de la Charité.

Elu, le 5 septembre 1791, député de la Nièvre à l'Assemblée législative, le 2e sur 7, par 158 voix sur 316 votants, il siégea dans la majorité, et fut réélu, le 4 septembre 1792, membre de la Convention, le 2e sur 7, par 308 voix sur 368 votants.

Dans le procès de Louis XVI, il se prononça contre l'appel au peuple et contre le sursis, et répondit au 3e appel nominal : « Un républicain ne consulte que les intérêts de la patrie. Je vote pour la mort. »

Le 14 juin 1793, il fut envoyé en mission dans le Loiret avec Bourdon de l'Oise, mission qui fut étendue à l'armée des côtes de La Rochelle; il devait en démissionner pour raison de santé et fut remplacé par Goupilleau le 7 juillet.

Il fut nommé, après la session, commissaire du Directoire dans le département de la Nièvre, et élu, en l'an V, juge au tribunal de cassation; il mourut dans l'exercice de ces fonctions.

Son fils, Alexandre-Auguste-Charlemagne, a été longtemps maire de Donzy.

Date de mise à jour: octobre 2019