Jean-Baptiste Pressavin

1734 -

Informations générales
  • Né le 30 mars 1734 à Beaujeu (Rhône-et-Loire - France)
  • Décédé à une date inconnue

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Rhône
Groupe
Centre gauche
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 11 avril 1798 au 26 décembre 1799
Département
Rhône
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention, député au Conseil des. Cinq Cents, né à Beaujeu (Rhône) en 1735, mort à une date inconnue, était chirurgien à Lyon. Il se déclara en faveur de la Révolution, fut officier municipal et substitut du procureur de la commune à Lyon, et tenta de soustraire à la colère du peuple, le 9 septembre 1792, les prisonniers royalistes enfermés au château de Pierre-Encise. Il venait d'être élu (6 septembre) député du département de Rhône-et-Loire à la Convention, le 7e sur 15, par 517 voix (870 votants). Dans le procès du roi, il se prononça contre l'appel au peuple, en disant : « Comme je vois dans l'appel au peuple la perte de la République, je dis non. » Il répondit ensuite au 3e appel nominal: « Si je pouvais concilier ma conscience avec la pitié, je céderais à ce sentiment; mais comme ma conscience ne me permet pas de transiger avec les principes, je condamne Louis à la mort. » Membre de la société des Jacobins, il en fut exclu à la suite d'une dénonciation. Réélu, le 22 germinal an VI, député de Rhône-et-Loire au Conseil des Cinq Cents, il y siégea jusqu'au 18 brumaire an VIII. Il s'est fait connaître, en dehors de la politique, par divers travaux spéciaux parmi lesquels: Traité des maladies des nerfs (1769); l'Art de prolonger la vie et de conserver la santé (1785), etc.