Claude, Charles Prost

1742 - 1804

Informations générales
  • Né le 10 octobre 1742 à Dôle (Jura - France)
  • Décédé le 10 décembre 1804 à Dôle (Jura - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 25 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Jura
Groupe
Montagne
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 20 mai 1797
Département
Alpes-Maritimes

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Membre de la Convention, député au Conseil des Cinq Cents, né à Dôle (Jura) le 10 octobre 1742, mort à Dôle le 10 décembre 1804, il étudia le droit et se fit recevoir, le 8 janvier 1768, avocat au parlement de Besançon.

Il adopta les principes de la Révolution, devint juge de paix de Dôle, et fut élu, le 25 septembre 1792, député du Jura à la Convention, le 4e sur 7, « à la pluralité des voix » sur 449 votants. Il prit place à la Montagne et, dans le procès du roi, s'exprima en ces termes: « N'ayant jamais appris à transiger avec les rois, je vote pour la mort. » Il remplit, en mai 1794, une mission dans son pays natal avec Lejeune (Voy. ce nom) qu'il dénonça après thermidor, mais qui le fit rappeler, et, à son retour, le fit dénoncer aux Jacobins, dont il faisait partie, « comme ayant favorisé à Dôle une société d'aristocrates et de muscadins. » Robespierre prit sa défense au club, dans la séance du 1er thermidor an II, et déclara que le citoyen Prost ne « portait pas le caractère d'un conspirateur et d'un chef de parti. »

Le 23 vendémiaire an IV, Prost fut élu député au Conseil des Cinq Cents par le département des Alpes-Maritimes, avec 76 voix sur 79 votants. Il fut nommé juge au tribunal de première instance de Prüm peu de temps avant sa mort.

Date de mise à jour: janvier 2020