Joseph, Etienne Projean

1752 - 1818

Informations générales
  • Né le 25 décembre 1752 à Carbonne (Haute-Garonne - France)
  • Décédé le 21 août 1818 à Mas-Grenier (Tarn-et-Garonne - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Assemblée nationale législative
Mandat
Du 5 septembre 1791 au 20 septembre 1792
Département
Haute-Garonne
Groupe
Majorité réformatrice
Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 9 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Haute-Garonne
Groupe
Centre gauche

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député en 1791 et membre de la Convention, né à Carbonne (Haute-Garonne) le 25 décembre 1752, mort à Mas-Grenier (Tarn-et-Garonne) le 21 août 1818, était homme de loi, et commandait la garde nationale de Carbonne au début de la Révolution.
Elu, le 5 septembre 1791, député de la Haute-Garonne à l'Assemblée législative, le 7e sur 12, par 343 voix (461 votants), il siégea dans la majorité réformatrice, et fut réélu député du même département à la Convention, le 3e sur 12, par 643 voix (673 votants).

Il vota la mort dans le procès du roi, remplit une mission à l'armée des Pyrénées-Orientales, se rallia après thermidor, à la contre-révolution, et fut nommé, en l'an IV, messager d'Etat du Conseil des Cinq Cents, fonctions qu'il conserva au Corps législatif de l'Empire jusqu'en 1808 . A cette date, il se retira au Mas-Grenier et ne s'occupa plus que d'agriculture.

Nommé, aux Cent Jours, conseiller municipal de Carbonne, il prêta serment de fidélité à l'empereur le 30 avril 1815, et, à la seconde Restauration, bien qu'autorisé à porter la décoration du lys (24 août 1815), il tomba sous le coup de la loi de 1816 contre les régicides; mais atteint de douloureuses attaques de goutte, il obtint un sursis indéfini et ne fut pas obligé de quitter la France.