Albert Ruelle

1754 - 1805

Informations générales
  • Né le 25 juin 1754 à La Chapelle-sur-Loire (Indre-et-Loire - France)
  • Décédé le 31 janvier 1805 à Chinon (Indre-et-Loire - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Révolution
Législature
Convention nationale
Mandat
Du 6 septembre 1792 au 26 octobre 1795
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Modérés
Régime politique
Révolution
Législature
Conseil des Cinq-Cents
Mandat
Du 15 octobre 1795 au 26 décembre 1799
Département
Indre-et-Loire
Groupe
Modérés

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

membre de la Convention et député au Conseil des Cinq-Cents, né à la Chapelle-Blanche (Indre-et-Loire) en 1754, mort à Chinon (Indre-et-Loire) le 31 janvier 1805, était juge au tribunal de Bourgueil en 1789. Il fut, en septembre 1791, choisi comme député suppléant du département d'Indre-et-Loire à l'Assemblée législative, sans être appelé à y siéger, et devint président du tribunal de Bourgueil. Elu membre de la Convention pour le même département (6 septembre 1792), le 5e sur S, par 305 voix (438 votants), il vota la mort de Louis XVI, mais avec la restriction de Mailhe (l'appel au peuple), et ne s'opposa pas à une commutation de peine ou à une suspension de l'exécution du jugement. Secrétaire de la Convention en avril 1794, il fut, après la journée du 9 thermidor, au succès de laquelle il avait contribué, envoyé en mission dans l'Ouest, où son attitude lui valut les éloges des modérés et même des royalistes, comme Charette. Lorsque les premières suspensions d'armes avec les Vendéens eurent été réglées, Ruelle fut réélu député d'Indre-et-Loire au Conseil des Cinq-Cents, le 23 vendémiaire an IV, par 138 voix (247 votants). Il devint secrétaire de l'assemblée, parut plusieurs fois à la tribune, fit differénts rapports, entre autres sur les créanciers du ci-devant comté d'Avignon, et quitta l'assemblée en 1797. Nommé le 12 floréal an VIII, sous-préfet de Chinon, il exerça ces fonctions jusqu'à sa mort (1805,).