Donatien Marquis

1789 - 1879

Informations générales
  • Né le 18 décembre 1789 à Chambly (Oise - France)
  • Décédé le 12 décembre 1879 à Chambly (Oise - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIe législature
Mandat
Du 11 février 1843 au 6 juillet 1846
Département
Oise
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Monarchie de Juillet - Chambre des députés
Législature
VIIe législature
Mandat
Du 1er août 1846 au 24 février 1848
Département
Oise
Groupe
Opposition dynastique
Régime politique
Deuxième République
Législature
Assemblée nationale constituante
Mandat
Du 23 avril 1848 au 26 mai 1849
Département
Oise
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1843 à 1848, représentant en 1848, né à Chambly (Oise) le 18 décembre 1789, mort à Chambly le 12 décembre 1879, fils d'un négociant, il entra à l'Ecole polytechnique en 1809, et en 1811 à l'Ecole d'application de Metz, fit, en qualité d'officier d'artillerie, la campagne de Saxe et la campagne de France, fut maintenu en activité à la Restauration, assista à la guerre d'Espagne en 1823, comme capitaine, et donna sa démission en 1826; il se retira alors à Chambly où il s'occupa de la culture de ses propriétés.

Devenu, après 1830, conseiller général de l'Oise, il fut élu, le 11 février 1843, député du 1er collège de l'Oise (Beauvais), en remplacement de M. de Mornay, qui avait opté pour le 2e collège (Beauvais extra-muros), par 239 voix (412 votants, 477 inscrits), contre 166 à M. Didelot. Il siégea dans l'opposition dynastique, et fut réélu dans le même collège, le 1er août 1846, par 290 voix (454 votants, 491 inscrits), contre 163 à M. Lequesne, maire de Beauvais. Il fit partie et fut rapporteur de plusieurs commissions financières et administratives, vota contre l'ingérence du gouvernement dans les élections, et combattit le ministère Guizot.

Elu, le 23 avril 1848, représentant de l'Oise à l'Assemblée constituante, le 2e sur 10, par 82,323 voix, il fut membre du comité de l'administration, et vota presque toujours avec la droite,

- pour le bannissement de la famille d'Orléans,
- pour les poursuites contre L. Blanc,
- contre les poursuites contre Caussidière,
- contre l'abolition de la peine de mort,
- contre l'impôt progressif,
- contre l'incompatibilité des fonctions,
- contre l'amendement Grévy,
- contre la sanction de la Constitution par le peuple,
- pour l'ensemble de la Constitution,
- contre la proposition Rateau,
- pour l'interdiction des clubs,
- pour l'expédition de Rome,
- contre la demande de mise en accusation du président et des ministres.

Non réélu à la Législative, il exerça les fonctions de maire de Chambly de 1849 à 1878.

Date de mise à jour: septembre 2014