François, Charles de Wendel

1778 - 1825

Informations générales
  • Né le 19 février 1778 à Charleville (Ardennes - France)
  • Décédé le 11 mars 1825 à Metz (Moselle - France)

Mandats à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
Ire législature
Mandat
Du 22 août 1815 au 5 septembre 1816
Département
Moselle
Groupe
Minorité ministérielle
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 20 octobre 1818 au 17 août 1822
Département
Moselle
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIe législature
Mandat
Du 13 novembre 1822 au 24 décembre 1823
Département
Moselle
Groupe
Droite
Régime politique
Seconde Restauration - Chambre des députés des départements
Législature
IIIe législature
Mandat
Du 25 février 1824 au 11 mars 1825
Département
Moselle
Groupe
Droite

Biographies

Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny)

Député de 1815 à 1816 et de 1818 à 1825, né à Charleville (Moselle) le 19 février 1778, mort à Metz (Moselle) le 11 mars 1825, il était élève de marine au moment de la Révolution. Il émigra avec sa famille, servit comme officier dans l'armée de Condé de 1795 à 1801, passa au service de l'Autriche jusqu'en 1804, et rentra en France en 1808. Il acheta alors les forges de Hayange (Moselle), auxquelles il ajouta, en 1811, celles de Mayerre, qui ne tardèrent pas à prospérer.

Elu, le 22 août 1815, député du grand collège de la Moselle par 114 voix (206 votants, 318 inscrits), il siégea dans la minorité ministérielle, prit plusieurs fois la parole, et fut membre de la commission des pensions à accorder aux soldats blessés de l'armée royale de Vendée. Après la dissolution de la Chambre introuvable, il devint président du collège électoral de Thionville; mais, en raison de son âge, il ne put se représenter aux élections de 1816.

En 1818, il fit un voyage en Angleterre pour étudier les nouveaux procédés de traitement du fer et de la fonte.

Successivement réélu député :
- le 20 octobre 1818, dans le même collège, par 504 voix (919 votants, 1,111 inscrits) ;
- le 13 novembre 1822, dans le 1er arrondissement électoral de la Moselle (Briey), par 109 voix (146 votants, 179 inscrits), contre 34 à M. de Ladoucette ;
- le 25 février 1824, dans le 2e arrondissement électoral du même département (Thionville), par 91 voix (97 votants, 105 inscrits).

M. de Wendel prit place au côté droit, fut commissaire de la loi des six douzièmes et de la loi sur les tabacs, vota pour les deux lois d'exception et pour le nouveau système électoral, et parla, en 1823, sur la loi de finances, et, en 1824, sur la loi des douanes.

Conseiller municipal du 23 août 1819, conseiller de préfecture la même année, membre et président pendant dix ans du conseil général de son département, il obtint, en 1823, à l'exposition des produits de l'industrie au Louvre, une médaille d'or.

Il mourut au début de la législature de 1824-1827.